Temps de lecture estimé : 2 minutes

Retour sur ce calcul de répartition des sièges sur lequel nous nous sommes doucement cassés la tête et les dents… Comment se fait la ventilation ?

La première étape est relativement simple, dès lors que le quotient électoral est connu, et attribue les sièges comme suit :

• TG2017 : 8 (Prime à la liste) + (5695/590,33) = 17,64 soit 17 sièges

• MPJ-HOPE : 2138/590,33 = 3,62 soit 3 sièges

• MVP : 1022/590,33 = 1,73 soit 1 siège

2 sièges restent à attribuer

Voici ce que dit le texte issu du mémorandum du candidat qui, comme son nom l’indique, est la bible des prétendants fournie par la Préfecture.

“Les sièges qui n’ont pas été répartis en application de l’alinéa précédent sont attribués selon la règle de la plus forte moyenne. A cet effet les sièges sont conférés successivement à celle des listes pour laquelle la division du nombre de suffrages recueillis par le nombre de sièges qui lui ont déjà été attribués, plus un, donne le plus fort résultat.”

2 sièges restent donc à distribuer selon cette fameuse règle de la plus forte moyenne :
TG2017 : 5695/(17+1) = 316

MPJ-HOPE : 2138/(3+1) = 534,5 soit 1 siège supplémentaire

MVP : 1022/(1+1) = 511 soit 1 siège supplémentaire

Et bien NON !!!

Car ce que ne dit pas le texte mis à disposition des candidats dans le memorandum éponyme, c’est que la prime à la liste gagnante soit ici 8 sièges, n’est pas à intégrer dans le calcul de la plus forte moyenne, ramenant ainsi la moyenne de la TG2017 à 569,5 et par là même le bonus d’un siège au détriment du MVP d’Alain Richardson qui selon toute logique devrait donc être un peu solo.

Bref, puisque les images parlent mieux que les longs discours surtout lorsqu’ils sont réglementaires et mathématiques, voici le nouveau visage du Conseil territorial qui sera mis en place ce dimanche.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.