N’en déplaise aux Républicains éventuellement, par sa jeunesse, son énergie, sa volonté de renouvellement de la classe politique, il y a quelque chose d’Emmanuel Macron en Daniel Gibbs…

Et cela se vérifie dans la composition même de sa liste où s’il a su s’appuyer sur des piliers historiques, leur position ne leur garantissait ni d’être élu, ni d’être investi.

Pour autant, au regard des 18 sièges obtenus au Conseil territorial, du manque d’expérience politique de ses colistiers – qui a pu lui être reprochée durant la campagne – l’élection de dimanche pourrait bien réserver de nouvelles surprises, en particulier à ceux qui pensent que l’ordre de la liste détermine celui du conseil exécutif.

Quel modèle Daniel Gibbs privilégiera-t-il ? Sera-t-il “le garant du renouvellement des visages et des pratiques” en nommant ses “jeunes” aux vice-présidences ? Ou récompensera-t-il (aussi) la fidélité et l’expérience des anciens ?

Vivement dimanche…

IR

Commenter avec Facebook
- Publicité -

3 commentaires

  1. Une différence de taille : La femme de GIBBS a son âge, contrairement à Macron qui s’est marié avec une femme qui a 25 ans de plus que lui et qui avait trois enfants lorsqu’elle a plaqué son mari pour se mettre avec son élève de 1ère, chose qui normalement devrait aboutir à une condamnation pénale m’enfin bon !

    • J’espère que ce n’est pas la seule différence !!!!! Au delà de cela, l’objet était de mettre en exergue cette similitude de méthode dans la volonté de renouveau de la “classe” politique, volonté qui doit être en phase avec ce qu’attendent les électeurs puisque le second tour n’a laissé que peu d’espace aux détracteurs de la TG2017…… isn’t it ?

    • Ah oui… Quand même. On finit par rattraper les états Unis dans notre modèle politique. Après les primaires, l’UMP qui devient les Républicains (sic) maintenant on scrute la vie de famille d’un homme politique, et on s’attend à une vie irréprochable.

      C’est petit. Le journalisme citoyen est vraiment un des pires travers de ce monde hyper-connecté.
      J’ignore d’où vient ce besoin de « convaincre » coûte que coûte ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, M. An Onimous, mais prenez donc un peu de recul sur la bassesse de vos propos.

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here