Temps de lecture estimé : 3 minutes

La semaine de la persévérance scolaire s’est achevée en beauté, en musique et en couleurs, Jeudi en fin de matinée après la clôture de la séance plénière à laquelle ont participé tous les élèves concernés par le décrochage scolaire en compagnie de leurs professeurs et d’un invité de marque.

En effet, le chanteur Guadeloupéen Misié Sadik était présent parmi les élèves ravis de le rencontrer. Mme Confiac, la Principale du Collège a tenu à souligner l’initiative de Inès Noreskal qui a mené à bien cette opération dont le succès est indéniable.

De nombreux enfants sont en décrochage scolaire à Saint-Martin et il est nécessaire de tenter de les rattraper avant qu’il ne soit trop tard ; c’est pourquoi ils ont été invités à participer de manière ludique à cette semaine spéciale et force est de constater que la plupart d’entre eux ont prouvé qu’il était possible d’avoir un regain d’intérêt pour le milieu scolaire délaissé auparavant.

L’accrochage scolaire est un enjeu de tous les instants, la meilleure façon de lutter contre le décrochage scolaire, c’est que les élèves s’accrochent en classe mais la tâche est difficile et tous les moyens sont bons pour y parvenir. La semaine de la persévérance scolaire constitue un temps fort dans l’année permettant de mobiliser la communauté pédagogique et éducative autour des jeunes et de leur réussite et de valoriser l’engagement quotidien de tous les acteurs de l’éducation nationale. Des actions comme celle-ci visent la prévention du décrochage scolaire et c’est une occasion unique de féliciter les jeunes pour leurs efforts, de les écouter quant à leurs motivations et à leurs aspirations.

Cinquante jeunes étaient donc présents tous issus de classes de 3ème et tous en grande difficulté,  à cause de problèmes d’absentéisme ou de problèmes relationnels avec le milieu scolaire en général. Il leur a été demandé de rédiger un court message prouvant leur motivation sur des étiquettes qu’ils ont collées eux-même sur un arbre symbolique fait de ballons : l’arbre de la connaissance ou l’arbre de la renaissance, c’est selon…

Le chanteur Misié Sadik a quant à lui tenu à préciser qu’il s’investissait depuis longtemps dans ce type d’action, il suffit d’écouter les paroles de ses chansons pour en être convaincu. Originaire de la commune de Sainte-Anne en Guadeloupe, il s’est construit très tôt une identité musicale propre et diffuse un message à l’attention des plus fragiles allant même jusque dans les maisons d’arrêt pour aider les jeunes en perdition. Après un rap improvisé et apprécié de toute l’assemblée, il s’est tenu au centre du groupe d’élèves qui ont effectué un lâcher de ballons pour montrer qu’ils laissaient s’échapper leur passé scolaire peu reluisant au profit d’un nouveau départ sur la route du futur.

Le dossier de la persévérance scolaire n’est pas pour autant refermé, car c’est toute l’année que chacun y travaille afin de s’assurer un avenir meilleur.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.