Temps de lecture estimé : 2 minutes

Cette fois, c’est le journal Sud Ouest qui revient sur une triste actualité locale : l’homicide de Pierrick Brière dont le corps avait été retrouvé sur la plage de Grandes Cayes en juillet 2016.

Neuf mois plus tard, l’enquête n’a pas abouti malgré les appels à témoins réitérés de la gendarmerie. Et c’est la famille bordelaise de Pierrick qui cette fois demande au travers des colonnes du quotidien régional à ce que “l’omerta” soit brisée. Car c’est ainsi qu’est vécue l’absence de pistes et de témoignages depuis l’Hexagone.

On comprend évidemment le sentiment de la famille et des proches qui ont besoin de réponses afin de parvenir à faire leur deuil. La population de Saint-Martin est également en attente de ces réponses, vivre sur un territoire où l’on peut mourir sans raison n’est jamais porteur de sérénité, d’autant que comme souvent dans ce genre d’affaires, la victime est décrite de tous comme quelqu’un de gentil, sans histoire.

On regrette aussi, encore, ce rayonnement, que la plupart ne cherchera pas à relativiser, sur la scène médiatique internationale et qui n’est surement pas de nature à promouvoir la destination, tout comme le relais immanquable de la découverte de 30 kilos de cocaïne à bord du vol Air France de jeudi dernier.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.