La semaine dernière, le gouvernement de Sint Maarten a mené des contrôles conjoints dans plusieurs établissements de Front Street et Back Street à Philipsburg.

Ainsi, sous la houlette des services de police, les services d’immigration, de la sécurité sociale, de la direction du travail et des affaires économiques, des services fiscaux et des huissiers ont vérifié ensemble, chacun dans son domaine de compétences, que les commerçants respectaient bien leurs obligations légales.

Au bilan, trois cas suspects d’exploitation de personnes ont été relevés et transmis aux services de police. Deux cas d’absence de permis de travail ont été confiés à la Direction du travail. Une femme a été interpellée pour clandestinité et sera reconduite à la frontière.

Ces contrôles seront renouvelés régulièrement afin de s’assurer que tous les commerces de la partie hollandaise soient en parfaite conformité avec la loi.

Cette coopération interne à Sint Maarten exprime bien la volonté des pouvoirs publics de répondre conjointement et au diapason aux problématiques vécues par le territoire.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire