Temps de lecture estimé : 3 minutes

Tous les membres fraîchement (ré)élus du Conseil Territorial étaient présents à l’exception de Louis Mussington, excusé car actuellement hospitalisé. 

L’ordre du jour était on ne peut plus simple puisqu’il s’agissait de voter l’adoption du budget primitif 2017 de la Collectivité. En préambule, le Président Daniel Gibbs a ouvert la séance en précisant : “Le temps des élections est passé et le temps de l’action se met rapidement en place”. Il a souhaité que ce budget primitif ne soit pas un simple budget de transition et même s’il est équilibré, le Président de la COM a rappelé qu’une épée de Damoclès était toujours présente à cause de la dette CAF au titre du RSA d’une valeur de 48 millions d’euros.

Le budget primitif 2017 est donc de 177 millions d’euros (dont 141 millions en fonctionnement et 36 millions en investissement), 2 millions ayant été immédiatement dégagés pour financer sans délai les premiers engagements de la Team Gibbs 2017.

Avant le vote, Georges Gumbs, le Président du Conseil Economique et Social a déclaré qu’il fallait travailler ensemble afin de sortir Saint-Martin du marasme, il a conclu par une citation de Francis Blanche : “Il faut penser le changement plutôt que changer le pansement”. L’atmosphère était soudain plus détendue…

Reprenant la parole, Daniel Gibbs a affirmé sa volonté de modifier et de réformer, mais non sans avoir obtenu au préalable les informations nécessaires pour effectuer des changements de façon efficace. Il a d’ailleurs tenu à préciser que le budget 2018 serait voté dès Décembre 2017 et réflèterait mieux la volonté politique de la Team Gibbs.

Ce premier Conseil Territorial aurait pu s’achever là si Alain Richardson n’avait pas insisté pour connaître tous les détails concernant les 2 millions d’euros reflêchés du budget présenté ce jour là. Le Président Gibbs a répondu en listant point par point l’utilisation de cette somme : plusieurs audits lancés au sein des services de la Collectivité, la révision du schéma de développement touristique, la modification du code de l’urbanisme et la révision du POS (PLU annulé), la mise en place d’un poste de police territoriale à Quartier d’Orléans, mise en service de la “COM mobile” à destination des quartiers, la création d’espaces “oxygène” à Sandy Ground et Quartier d’Orléans, l’étude préalable aux aménagements routiers pour la résorption des embouteillages entre la Savane et Galisbay par la création de déviations et mise à l’étude d’un plan de déplacement urbain, la création du Friendly Island Food Festival, la remise à flot des bateaux traditionnels saint-martinois, la mise en place d’une signalétique bilingue, la création d’une e-Gouvernance pour une meilleure interaction entre les services de la Collectivité, la sécurisation de certains sites touristiques, le grand nettoyage de l’île, l’embellissement et fleurissement, la réalisation de manuels scolaires en français et en anglais sur l’histoire de Saint-Martin…

Après cette énumération qui semble avoir satisfait l’opposition, le vote pour l’adoption du budget a eu lieu : 18 voix pour, 1 voix contre et 3 abstentions.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.