Le Président de la 2ème Institution de la Collectivité AKA Georges GUMBS

On ne saurait trop dire si c’est la conséquence d’une campagne harassante ou celle du score indiscutable du vainqueur des urnes, mais ce qui est criant depuis le 26 mars, c’est le silence ambiant et général, même au sein de la majorité.

Et celui-ci devient presqu’assourdissant lorsqu’il émane du truculent Georges Gumbs, dont on est plus habitué à des paroles hautes et fortes tout au moins en volume. Unique Président depuis l’évolution statutaire, comme il se plaît à le dire lui-même de la “deuxième institution de Saint-Martin”, Georges Gumbs n’a eu de cesse, depuis la mise en place du Conseil Economique, Social et Culturel de Saint-Martin tel que prévue par la loi organique, de revendiquer le rôle consultatif, obligatoire ou volontaire, du Conseil.

Comprenez donc notre surprise à la lecture du premier avis du CESC sous la mandature TG2017 sur un sujet aussi important que le budget primitif… En effet, après des protocolaires voeux de réussite et de courage, le CESC a rendu sur le budget primitif qui “a retenu toute son attention” l’avis suivant : “nous prenons acte de ce projet de budget en espérant voir poindre, lors d’un budget complémentaire, les prémices “of the new Saint-Martin”.

Une contribution riche de l’assemblée consultative de Saint-Martin dont pour mémoire les seules indemnités des 23 élus varient entre 420 et 1200 euros par mois !

IR


Le CESC est consulté, obligatoirement et préalablement, sur tous les projets de délibération concernant l’action culturelle et du cadre de vie. Il rend un avis sur les résultats de leur mise en œuvre. Le CESC de Saint-Martin est préalablement consulté sur toute étude d’aménagement et d’urbanisme, sur les orientations générales du projet de budget de la Collectivité territoriale. Les avis du conseil sont rendus en séance plénière. Ils sont adoptés à la majorité des suffrages exprimés et mentionnent les positions des minorités.

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here