Pas de volonté ici d’être plus royaliste que le roi mais plutôt celle de s’interroger sur notre capacité à accepter deux poids deux mesures.

Tout le monde ou presque connait l’îlet aux coquillages en ce qu’il est accessible à pied depuis coralita, petite balade sympa les pieds dans l’eau durant laquelle, lorsque l’on est chanceux, on peut observer les requins juvéniles chasser dans cet espace où il y a peu de fond.

Cela devient plus compliqué lorsque les traditionnelles hordes de Quad de location venues du Sud investissent les lieux au nez et à la barbe de tous pour s’adonner à une destruction organisée de cet espace fragile.

Il est semble-t-il plus facile de faire appliquer la loi aux ressortissants du Nord que de l’étendre à ceux du Sud, et cet exemple pourrait être étendu à d’autres bizarreries et différences de traitement.

Commenter avec Facebook

2 Commentaires

  1. Il n’empêche que ces engins « silencieux et électriques  » détruiraient de la même façon les fonds de cet endroit qui ne doit autorisé qu’aux visiteurs A PIEDS !!!

    • Mme FABAREZ,

      Il n’est absolument pas question d’autoriser une quelconque activité avec des engins mécaniques pour se rendre sur ces ilets. Est ce plus clair pour vous?
      Cordialement,

Laisser un commentaire