Temps de lecture estimé : 3 minutes

Depuis quelques mois déjà, les services de la Gendarmerie avaient constaté une recrudescence de faux permis de conduire lors des contrôles routiers qu’ils effectuent régulièrement. En effet, de nombreux conducteurs présentaient des documents émis côté hollandais qui se révélaient être contrefaits voire carrément fantaisistes. 

Une enquête menée par la PAF a conduit à l’arrestation du faussaire la semaine dernière. Il s’agit d’un saint-martinois de 40 ans vivant côté hollandais qui exploitait une auto-école de façon peu scrupuleuse. Ainsi, après avoir dispensé quelques cours de code et quelques cours de conduite à ses clients au tarif normal, il leur faisait passer le permis de conduire sans aucune habilitation et leur remettait officiellement le précieux document contre une somme comprise entre 300 et 1.800 euros selon les cas.

En fait, cet homme commandait sur internet des cartes plus ou moins ressemblantes aux vrais permis (voir photo) et ses clients n’y voyaient que du feu, car on peut supposer que la plupart d’entre eux d’origine étrangère, n’avaient pas la moindre idée de l’apparence que peut revêtir un vrai permis. Toutefois, on pense que d’autres étaient bien conscients qu’ils avaient entre les mains un faux document parfaitement illégal mais suffisamment crédible pour duper les services de police, d’autant plus qu’en cas de contrôle côté français, les gendarmes mobiles peu habitués aux permis hollandais pouvaient ne pas faire la différence.

C’était sans compter sur la perspicacité des services de la PAF dont un des agents, spécialiste de la fraude documentaire, a tout de suite découvert la supercherie. Plusieurs catégories de documents ont été saisies, du permis local classique au permis international en passant par de simples cartes de traduction.

L’arrestation de l’homme à l’origine de ce trafic a été possible après qu’il ait été inscrit au fichier des personnes recherchées, il a été mis en garde à vue Jeudi dernier et sera convoqué en présence de ses victimes pour une comparution devant le juge en Septembre prochain. Les faits qui lui sont reprochés sont : fourniture de faux documents et escroquerie. S’il a reconnu avoir vendu une vingtaine de faux permis de conduire, on peut penser qu’il s’agit plutôt de plusieurs centaines.

Pour information, il faut savoir que les conducteurs en possession d’un tel document risquent une amende et la confiscation immédiate de leur véhicule en cas de contrôle, il serait donc peut-être plus prudent de vérifier votre permis de conduire avant de prendre la route. Dans le doute, il est toujours possible de se renseigner auprès des services de la PAF qui ne vous confisqueront pas votre voiture face à votre bonne foi et s’il s’avère que c’est un faux, vous pourrez alors rejoindre la liste des victimes et espérer récupérer la somme que vous avez déboursée. En revanche, il faudra vous résoudre à passer le vrai permis de conduire un jour ou l’autre.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.