Temps de lecture estimé : 2 minutes

Vendredi dernier a marqué une nouvelle étape dans la mise en place du cyclotron en Guadeloupe avec la livraison du fameux ISOTRACE sur le site du centre d’imagerie moléculaire (CIMGUA) et son installation a commencé.

Prochaine étape :  l’installation de la caméra TEP, le TEPScan.

Ces deux appareils permettront principalement de réaliser des images diagnostiques visant à la détection et au suivi des pathologies cancéreuses mais peuvent également être utilisés dans d’autres domaines tels que la neurologie (maladie d’Alzheimer), la cardiologie (étude du muscle cardiaque après un infarctus), la rhumatologie, sans oublier la recherche.

Pour mémoire, le projet “un cyclotron pour la Guadeloupe” avait débuté en 2014 avec une pétition citoyenne qui a obtenu plus de 25 000 signatures parmi lesquelles on avait été fiers de souligner une participation significative de Saint-Martin.

C’est donc une bien satisfaisante concrétisation trois ans plus tard que cette arrivée en Guadeloupe et une excellente nouvelle pour tous les patients de la région, qu’ils soient saint-martinois, martiniquais ou guadeloupéens puisque la mise en fonction de ces appareils signifiera la fin des expatriations sanitaires vers l’hexagone.

IR


Plus de 1700 nouveaux cas de cancer sont détectés chaque année en Guadeloupe. Parmi les plus fréquents, on retrouve le cancer de la prostate, le cancer du sein et le cancer du côlon dû notamment au Chlordécone.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.