Temps de lecture estimé : 2 minutes

Si l’on avait déjà estimé que localement rares avaient été les témoignages de soutien pour tel ou tel candidat en amont des premier et second tours des élections présidentielles, c’est par contre le désert de Gobi pour ce qui relève des petits mots pourtant traditionnels après élection.

Une marque de désintérêt supplémentaire pour la chose politique de la part des politiques eux-mêmes, un quitus à l’abstention, notre citoyenne spécificité…

Pour autant, il nous faut déjà enchaîner avec les législatives là où vous auriez peut être plus besoin de sujets “santé & bien être” ou de croiser Alain Paméole (06 90 09 01 04) pour des conseils bioénergétiques.

La course a donc débuté pour ce fameux mandat de député partagé entre nous et nos voisins de Saint-Barthélemy malgré la promesse pré-évolution statutaire que de voir 2 sièges ouverts.

Une des clefs de cette élection sera de pouvoir être adoubé par une belle machine nationale, et à ce jeu là, notre Député sortant Daniel Gibbes s’est déjà assuré de l’investiture Les Républicains qu’il devrait transmettre à Claire Javois, pourvu que les LR survivent jusque là…

Du côté du PS, et la situation nationale du parti n’est pas mieux voire pire, Louis Mussington, seule “figure politique” à pouvoir prétendre aux vertus de la rose, a très largement affiché son soutien à Emmanuel Macron en amont de la présidentielle et porte la candidature de Marthe Ogoundélé.

C’est cette investiture là qui sera la plus convoitée puisqu’elle porte l’inertie de la victoire toute fraîche d’Emmanuel Macron, sachant que les dés devraient être jetés ce jour pour ce qui est de l’investiture locale… Inès ou pas Inès Bouchaut-Choisy, Frantz Gumbs, Marthe Ogoundélé ou même Louis Jeffry dont le fidèle second Arnauld Benet était l’officiel délégué En Marche dans les bureaux de vote samedi dernier… Dans tous les cas, deux candidats d’ores et déjà déclarés se sont auto-proclamés comme appartenant à la mouvance EM (Jacques Hamlet et René Arnell).

Seront-ils aussi nombreux à plébisciter le Président Macron lorsque celui-ci mettra en oeuvre son projet de réduction du nombre de parlementaires ?

Enfin, il est une investiture qui devrait être aussi très recherchée ici puisque visiblement porteuse de voix selon les résultats du dernier scrutin, celle du Front National qui peine, malgré sa dédiabolisation, à s’assumer localement dans le déploiement de ses traditionnels outils que pourraient être la désignation d’un référent et la création d’une fédération locale.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.