Temps de lecture estimé : 2 minutes

Anne Karine Fleming, dans un premier temps suppléante de Christophe Beaupère, a donc décidé de poursuivre la course à la députation comme “tête de liste” Ensemble 2017 sur une ligne assumée LR, en dépit du choix du parti de ne pas lui accorder le sésame de l’investiture.

Sur le sujet, la candidate déclare ne pas adhérer au choix du secrétaire territorial/député sortant LR, Daniel Gibbes en raison notamment du fait que la candidate investie, Claire Javois ait fait montre d’une assiduité toute relative au parti au fil des ans tandis qu’elle, Anne Karine Fleming, ne s’en est pas détournée même lorsque la fédération locale a explosé, jusqu’à en être encore la trésorière aujourd’hui (ce contre quoi Daniel Gibbes, selon ses propres mots, devrait agir au moment de l’entérinement du dépôt de la candidature Ensemble 2017 par la préfecture.)

Ainsi, autoproclamée candidate de la Droite à Saint-Martin, Anne Karine Fleming a choisi un suppléant historiquement et résolument LR à Saint Barth en la personne de Patrick Bouffar-Roupé pour revendiquer une réelle représentation des valeurs “non négociables” de son parti et au nom desquelles ils souhaitent “voir nommé François Baroin, en tant que Premier Ministre, dans le cadre d’une opposition claire et franche à Emmanuel Macron, afin de sortir de l’ambiguïté.”  Et à cet égard, AKF s’affiche confiante après ses visites à Saint Barthélemy quant à la légitimité de sa candidature et la reconnaissance de celle-ci par les adhérents UMP/LR des deux îles.

La même confiance l’habite quant à ses projections en tant que députée : “Tout est déjà organisé, mon équipe est choisie à Saint-Martin, à Saint Barth et dans l’hémicycle, je m’attacherai surtout à faire exister nos deux collectivités dans les textes sans être dans une opposition systématique au Président de la République même si je ne partage définitivement pas sa politique d’ouverture.”

Sur le plan local, AKF, forte d’une bonne connaissance de la partie hollandaise, entend porter ses efforts sur la coopération entre les deux parties et en cela aussi, elle estime ne pas avoir d’opposants tangibles parmi les autres candidats à la députation.

C’est donc une candidate, bien posée sur une ligne, qualifiée de “droite de la droite”, inflexible depuis des années qui se présente aux électeurs de Saint-Martin et de Saint Barth afin de leur proposer une alternative “éloignée des soupes locales” et garante de stabilité.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.