Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le Président Daniel GIBBES et la vice-présidente Annick PETRUS, en charge du pôle Solidarité & Familles de la Collectivité, ont invité, mardi 16 mai 2017, les responsables de l’association Le Manteau de Saint-Martin et le représentant de l’Etat à participer à une réunion de travail avec les services de la collectivité sur la situation de l’association.

Association Le Manteau de St Martin Notre mission est d’assurer l’accueil, le logement, l’accompagnement et l’insertion sociale des personnes ou des familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. Nous intervenons sur 3 volets: – Hébergement pour les femmes – Dispositif pour les femmes victimes de violences – Un accueil de jour mixte comprenant une aide alimentaire par la distribution de repas, un accompagnement social, un service de laverie, la mise à disposition de douches, de toilettes et d’un casier.
En préambule de la rencontre, le Président a salué le travail des bénévoles et l’aide précieuse apportée au territoire par les associations d’utilité publique, s’agissant notamment de l’accompagnement des personnes en détresse. La vice-présidente a rassuré la présidente de l’association sur la volonté de la collectivité d’accompagner le Manteau aux côtés de l’institution de tutelle (l’Etat), à charge pour l’équipe dirigeante d’observer une gestion optimisée de la structure d’accueil.

Au terme d’un échange constructif, le Président a proposé que soit constituée une commission de travail qui aura pour rôle d’étudier les possibilités d’accompagnement du Manteau de Saint-Martin dans la limite des contraintes juridiques et financières de la collectivité, la majorité ayant à cœur de soutenir dans un esprit d’équité l’ensemble des associations qui œuvrent sur le terrain de l’aide aux personnes.

La commission posera également les bases d’une nouvelle convention de partenariat entre l’association et la collectivité, prélude de davantage de lisibilité pour chacune des parties. Le premier axe de travail mis à l’étude sera celui de la sécurité des personnes et la conformité des bâtiments.

A très court terme et pour répondre à l’urgence de sécurisation du site, le Président et sa vice-présidente se sont engagés à ce que l’accès au bâtiment soit protégé par l’installation d’un portail dont la pose est déjà en cours, et l’étude de la sécurisation du site et des autres structures en proximité par la pose d’un grillage.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.