Le député est élu de la nation et non d’une collectivité. Le député remplit un rôle législatif et de contrôle du gouvernement. L’élection des députés se fait au suffrage uninominal universel direct dans le cadre des élections législatives qui se déroulent dans 555 circonscriptions en métropole et 22 circonscriptions outre-mer.

Chaque député, bien qu’élu dans le cadre géographique de sa circonscription, est le représentant de la Nation toute entière et est à ce titre détenteur d’un mandat national pour 5 ans. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région. C’est pour cela que les candidats ne sont pas obligés de se présenter dans la circonscription dans laquelle ils sont inscrits. La représentation des collectivités territoriales au niveau parlementaire est assurée par le Sénat.

Ainsi, même s’il est de coutume pour les candidats à l’assemblée nationale de faire campagne sur les problématiques locales et de multiplier les promesses électorales (centres de formation, infrastructures routière ou autre université) dans leur circonscription, leur pouvoir en la matière est limité.

Ils peuvent surtout proposer, appuyer, voire amender, les textes qui permettront de dégager des crédits ou d’assouplir les normes à condition que l’opportunité se présente dans l’agenda parlementaire.

En fait, l’outil qui est à leur disposition sur le plan local est la réserve parlementaire, cette enveloppe destinée à soutenir “des investissements de proximité décidés par des collectivités locales et des activités menées par des associations”.

Chaque député bénéficie en moyenne de 130 000 € dont il décide la répartition de manière discrétionnaire et les objectifs électoralistes n’échappent pas à cette manière de procéder.

En 2016, les députés français ont ainsi contribué à hauteur de 81,86 millions d’euros à financer des associations (52%) et soutenir des projets des collectivités (48%).

Utilisation 2016 de la réserve parlementaire du député sortant

130 000 € versés aux associations de Saint-Martin et de Saint Barthélemy sous forme de subventions d’une valeur moyenne de 4000 euros sauf pour 2 associations : Junior Stars football club (12 000 €) et Rambaud Saint Louis Fête (10 000€).

La liste complète des bénéficiaires est disponible sur le site de l’assemblée nationale.

Les enjeux de l’élection

Le résultat des élections législatives portent avant tout un enjeu politique puisque les députés sont appelés à voter les lois qui permettront la mise en oeuvre de la politique gouvernementale.

Il existe également un réel enjeu financier qui explique en partie la frénésie des investitures puisque les partis politiques perçoivent des financements publics proportionnellement au nombre de voix obtenues au premier tour par leurs candidats et également  en fonction du nombre de parlementaires qui déclareront leur être rattachés, une fois élus. IR

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here