5 opérations de lutte contre le trafic de stupéfiants dans la région Caraïbe ont été rondement menées par l’Armée Française en une semaine.

Ces opérations étaient placées sous l’autorité du Préfet Fabrice Rigoulet-Roze, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer aux Antilles et conduites depuis le centre opérationnel interarmées de Fort-de-France par le vice-Amiral Olivier Coupry, Commandant Supérieur des Forces Armées aux Antilles et Commandant de la Zone Maritime Antilles.

La frégate entre en action

C’est d’abord la frégate de surveillance Germinal des Forces Armées aux Antilles qui a intercepté un go-fast à une quinzaine de miles nautiques au large de Sainte-Lucie dans la nuit du 8 au 9 Mai dernier. Grâce à des renseignements fournis par l’antenne Caraïbe de l’OCRTIS (Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants), cette embarcation suspectée de trafic de drogue a été détectée par l’hélicoptère Panther de la frégate dont les hommes d’équipage ont repêché plus de 550 kilos de marijuana répartis en 23 ballots, rejetés à la mer pendant l’opération.

A bord du go-fast, 2 individus présumés narcotrafiquants ont été arrêtés et la drogue saisie remise à l’antenne Caraïbe de l’OCRTIS sur ordre du Procureur de la République de la JIRS (Juridiction Interrégionale Spécialisée) de Fort-de-France.

Outre cette belle interception, le Germinal a mené 2 autres opérations en mer les 1er et 4 Mai, qui ont permis 2 saisies de marijuana d’environ 100 kilos chacune. Ces 2 actions n’ont pu avoir lieu que grâce au concours d’un avion de patrouille maritime du RSS (Regional Security System) basé à la Barbade et qui a permis aux autorités dominiquaises d’arrêter 3 individus suspectés de narcotrafic.

Une coopération forte et efficace

En parallèle, 2 autres actions ont été conduites par les alliés de la France sous coordination française via le centre opérationnel des Forces Armées aux Antilles. Les moyens mis en œuvre étaient donc cette fois-ci français, mais aussi américains et saint-luciens et ont permis de récupérer de 12 ballots de drogue et d’appréhender 3 suspects dès leur arrivée à Sainte-Lucie sur un go-fast.

Les USA pas en reste

Enfin, une autre opération s’est déroulée dans la nuit du 8 au 9 Mai au large de la Martinique et c’est le patrouilleur des garde-côtes américains USCG Donald Horsley, avec l’appui d’un avion de la Joint Inter Agency Task Force-South, qui a arrêté 7 individus supplémentaires présumés narcotrafiquants et réalisant une belle prise de 260 kg de marijuana.

Au total, ces opérations visant spécialement le trafic inter-îles ont permis de saisir plus d’une tonne de marijuana et de remettre 15 suspects aux autorités judiciaires, prouvant ainsi l’efficacité  avec laquelle la France lutte quotidiennement contre le crime organisé aux Antilles.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.