Temps de lecture estimé : 2 minutes

Cotisations santé, remboursement des médicaments et surtout prise en charge des lunettes et des prothèses dentaires, ce sont des promesses de notre nouveau Président Emmanuel Macron de manière à garantir l’accès aux soins quel que soit l’âge, l’origine, le niveau de vie.

Mais attention, notre nouveau Président a bien souligné dès le début de la campagne que ces mesures fortes ne seront pas effectives immédiatement et qu’il faudra attendre la fin de son quinquennat avant que ces réformes ne soient totalement mises en place, financement oblige !

Issu d’une famille de médecins – père professeur de neurologie, mère médecin conseil, Emmanuel Macron axe sa politique en matière de santé sur 3 orientations.

Le premier point consiste à réformer notre système de soins :

  • remplacement des cotisations de l’assurance maladie des salariés par une hausse de la CSG
  • gestion par les professionnels de santé eux-mêmes d’un tiers payant volontaire.

Il s’agit sur ce point d’investir 5 milliards pour les innovations, la télémédecine et les soins primaires; de réduire de 15 milliards les dépenses sociales; d’accélérer les regroupements en hôpitaux; de favoriser les maisons de santé mais aussi de réduire le temps passé à l’hôpital par les malades et enfin d’étendre la vente de médicaments à l’unité.

Le deuxième point met l’accent sur la prévention par un soutien pour la recherche en santé environnementale, la création d’un service sanitaire d’une durée de 3 mois pour tous les étudiants (40 000 étudiants interviendront dans les écoles et les entreprises dans des actions de prévention) et le financement de la prévention dans les établissements de santé.

Le troisième point consiste en la lutte contre les inégalités avec en tête une prise en charge à 100% des lunettes, prothèses dentaires et auditives sans augmentation des tarifs des mutuelles. Il s’agit aussi de former davantage de médecins chaque année pour lutter contre les déserts médicaux, en particulier vis-à-vis des médecins spécialistes, favoriser la télémédecine en équipant les associations et les professionnels de santé en nouvelles technologies ainsi que la prise en charge à 100% de l’hypertension artérielle sévère, ce qui intéresse directement de nombreux habitants des Antilles et de Saint Martin particulièrement touchés par cette maladie.

Agnès Buzyn, nouvelle ministre de la Santé aura une tâche délicate, ne serait-ce que pour faire oublier les déshérences de Marisol Touraine qui laisse un souvenir très amer auprès de l’ensemble des professionnels de santé.

Dr K.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.