Temps de lecture estimé : 2 minutes

Cette année encore, la date de la commémoration de l’abolition de l’esclavage a été maintenue au 27 Mai, gros sujet qui fera encore couler l’encre dans les semaines à venir tant que l’aboutissement réglementaire de notre choix local d’une célébration le 28 n’aura pas trouvé le chemin adéquat. C’est donc Samedi matin à 9h qu’a eu lieu la cérémonie au rond point d’Agrément.

Avant les discours officiels et les remises de gerbes, les enfants du périscolaire ont présenté une scénette symbolique au son du tambour puis Dorania Pascal a interprété un émouvant “St-Martin is my home” et Damia Ramassin a lu un texte intitulé “S’il faut ne parler, alors parlons” qui a touché l’assemblée toute entière.

Mr Daniel Gibbes, Président de la Collectivité de Saint-Martin a pris la parole pour rappeler que cette année encore cet anniversaire est fêté le 27 Mai car le territoire demeure toujours en attente de la modification législative qui actera officiellement le changement de date au 28 mai, date historique de l’abolition de l’esclavage à Saint-Martin. Il a rappelé le devoir de mémoire et le devoir de respect en citant Toussaint Louverture, Victor Schoelcher, Ignace et autres célébrités qui se sont illustrées pour lutter contre l’esclavage. Le Président a insisté pour que les mots Liberté, Egalité, Fraternité restent à jamais le symbole de notre démocratie tout en soulignant que la France a été le premier pays à reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité.

Ce fut ensuite au tour de Thierry Malher, représentant de l’Etat de faire une allocution au caractère plus historique avant de déposer lui aussi une gerbe de fleurs aux pieds de Lady Liberty.

S’en sont suivis quelques danses et chants du groupe Grain d’Or  avant le traditionnel buffet créole qui a clôturé cette cérémonie à laquelle assistait un public attentif et silencieux sous un soleil radieux.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.