Temps de lecture estimé : 2 minutes

Depuis la débâcle des présidentielles et du candidat LR pourtant plébiscité à la primaire de la droite et du centre, François Fillon, le parti offre une image de divisions et de divergences si profondes que l’implosion semble souvent proche et son avenir plus qu’incertain.

Saint-Martin n’échappe pas à cet imbroglio ni à cet affichage puisque la trésorière de la fédération de Saint-Martin se présente aux législatives comme “la candidate légitime de la Droite” contre la candidate officiellement investie par le parti national mais faisant localement campagne aux couleurs de l’UD. Cette dualité locale s’inscrit dans une lutte débutée dès le lendemain de la primaire de la droite et du centre lorsque le duo Christophe Beaupère (délégué de la fédération LR de Saint Barth) et Anne Karine Fleming ont annoncé leur candidature aux législatives. N’ayant toutefois pas obtenu le soutien attendu du parti, Christophe Beaupère décide, en avril, de se retirer de la course pour mieux rejoindre Nicolas Dupont-Aignan pour les présidentielles. Anne Karine Fléming, sa suppléante, décide, elle, de poursuivre en tant que candidate, ce à quoi Daniel Gibbs promet de répondre par l’exclusion du parti.

A Saint Barth, la situation est identique en terme de sanction puisque C. Beaupère nous informe de sa démission de la Fédération de Saint Barth suite à “la mise en oeuvre d’une procédure contradictoire en vue de prononcer son exclusion des Républicains à l’occasion de la prochaine réunion du Comité Territorial.” La décision de C. Beaupère tient à “la manière dont lui et son ancienne suppléante ont été traités par la direction nationale” qui relève pour lui de “la trahison.”

Les membres du bureau de la fédération (alors) UMP de Saint-Martin qui avaient presque tous (sauf Anne Karine Fleming) démissionné en 2012, lors de la décision d’investiture de Daniel Gibbs, en invoquant les mêmes raisons comprennent sans doute ce que veut dire C. Beaupère.

Pour autant, l’expérience prouve que la volonté de Daniel Gibbs est suivie par les autorités nationales depuis 2012, et sans doute encore plus aujourd’hui où il peut afficher la victoire de F. Fillon à Saint-Martin tant à la primaire de la Droite et du Centre qu’aux présidentielles et sa propre victoire haut la main aux territoriales 2017.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.