Temps de lecture estimé : 1 minute

Les réseaux sociaux sont de plus en plus des médias de campagne électorale à tel point que certains candidats semblent même vouloir s’en contenter.

Il est vrai que le modèle tentaculaire et parfois viral permet non seulement de multiplier les fils d’information presqu’à l’infini mais également d’échapper à une part des réglementaires contrôles et autres obligations liées à la propagande électorale; mais, à une part seulement… Car si les autorités dédiées ne peuvent évidemment être partout, les concurrents eux veillent !

Ainsi, la Préfecture a été alertée par un candidat d’une violation de l’article L48.1 du Code électoral par utilisation d’achats publicitaires sur Facebook sur leur page de campagne “sponsorisée”.

En conséquence de quoi, la préfecture rappelle par voie de communiqué les règles de propagande et de l’utilisation de sites internet et de réseaux sociaux dans le cadre des élections législatives.

En marge de cette utilisation du WEB, quelques couacs ont été signalés vis à vis du matériel de propagande, qui, on le rappelle, ne peut s’appuyer sur les couleurs du drapeau français notamment et vis à vis de l’usage des médias, surtout pour ce qui concerne notre candidat animateur historique !

IR

CP Propagande électorale sur internet

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.