Temps de lecture estimé : 3 minutes

• Votre position en cas d’élection vis à vis du Gouvernement d’Edouard Philippe, Premier Ministre du Président Emmanuel Macron.

Nous sommes dans un contexte politique inhabituel et le cycle électoral n’est pas terminé : ce sont donc ces élections législatives qui vont déterminer la ligne politique du gouvernement. Les Français sont troublés, mais je pense qu’ils voudront un équilibre des pouvoirs. Candidate de la droite et du centre, je veux voir un maximum de députés de droite à l’Assemblée nationale parce que notre démocratie a besoin de contre-pouvoirs efficients.

Néanmoins, je ne fais pas de politique pour être dans des postures partisanes. Je défends la ligne d’une droite de progrès et je souhaite m’inscrire dans une démarche constructive à l’égard du futur gouvernement.

• Votre position en cas d’élection vis à vis des deux Présidents des Conseils Territoriaux de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.

J’ai l’honneur d’être soutenue dans ma candidature par M. Bruno Magras, le Président de la Collectivité de Saint-Barthélemy et par M. Daniel Gibbes, le Président de la Collectivité de Saint-Martin. Je serai à la hauteur de la confiance qu’ils m’accordent, pour être le relais institutionnel fort dont nos exécutifs locaux ont besoin pour mener à bien leurs projets respectifs. Les spécificités de nos territoires et les compétences dévolues à nos Collectivités rendent le rôle de député de notre circonscription très particulier. Il faut un contrat de confiance fort, solide, entre les parlementaires et les exécutifs : on n’est pas député de Saint-Barthélemy et Saint-Martin comme on est député dans la Creuse.

• Votre volonté et/ou stratégie de travail avec les Sénateurs des Collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, élus jusqu’en 2020.

Ma candidature a également reçu le soutien public du Sénateur de Saint-Barthélemy, M. Michel Magras. J’ai beaucoup de respect pour son travail de parlementaire et je partage sa vision sur de très nombreux sujets. Et je suis certaine que le Sénateur Guillaume Arnell, dans sa volonté de faire avancer notre Collectivité, acceptera de travailler en partenariat avec la future députée de Saint-Martin.

• En quelques mots, la nature des valeurs que vous souhaitez apporter au sein de l’Assemblée Nationale.

Les valeurs républicaines, tout simplement. Celles de la responsabilité, qui nous confère droits et devoirs, de la solidarité et de la liberté, celle d’entreprendre, de penser et d’agir.

• Votre courte analyse du risque abstentionniste localement au regard des records que nous battons régulièrement.

Le sujet n’est malheureusement pas que local, et doit être apprécié dans un contexte national d’inquiétude, de défiance voire de colère de nombreux concitoyens pour la chose politique. Je tiens à rappeler que près de 17 millions de personnes, par leur abstention ou leur vote blanc, ont refusé de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Saint-Martin ne fait pas exception et je rejoins le président Gibbes lorsqu’il dit vouloir faire de la réconciliation de nos concitoyens pour la chose politique, un sujet prioritaire. Cela passe par une politique d’actions, transparente, honnête et adaptée aux réalités que nos concitoyens vivent au quotidien.

lettre claire 1

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.