Temps de lecture estimé : 3 minutes

• Votre position en cas d’élection vis à vis du Gouvernement d’Edouard Philippe, Premier Ministre du Président Emmanuel Macron.

Nous serons nous, élus de l’Union des Patriotes, la colonne vertébrale de l’opposition à Emmanuel Macron, qui n’a pas caché sa détermination à accueillir, en France, des centaines de milliers d’immigrés du tiers monde, en particulier de Syrie, contre la volonté du peuple français et qui défend le communautarisme dans notre pays, considérant qu’il n’y a pas d’identité nationale. Nous nous opposerons à son projet de hausse spectaculaire de la CSG, qui pénaliserait lourdement les retraités qui gagnent plus de…. 1200Euros par mois.

Dans le même registre de réforme de la fiscalité, Macron s’est engagé à lutter contre les paradis fiscaux. Or, à moins d’envahir militairement la Principauté de Monaco, nous ne voyons pas ce qu’il pourrait faire d’autre que supprimer les avantages fiscaux dont bénéficient St Martin et St Barth, même s’ils sont « gravés dans le marbre », matière noble certes, mais tellement fragile….

Quant à la réforme du Code du travail dans le sens voulu par Macron, elle ne convient nullement aux travailleurs sur nos îles et en France, car elle fragilise leur statut, et nous lutterons contre ce projet.

• Votre position en cas d’élection vis à vis des deux Présidents des Conseils Territoriaux de St-Barthélemy et de St-Martin.

J’ose espérer que les deux présidents des conseils territoriaux me soutiendront dans toutes les actions que je mènerai en faveur des résidents des deux îles, même et surtout si ces actions vont à l’encontre des projets mortifères du Président de la République. La France est au bord du gouffre, et Macron veut lui faire faire un grand pas en avant !

• Votre volonté et/ou stratégie de travail avec les Sénateurs des Collectivités de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, élus jusqu’en 2020.

Nous sommes partisans de la suppression du Sénat, assemblée coûteuse et inutile d’apparatchiks de la nomenklatura des partis, non élus par le peuple. Pour rappel, les sénateurs sont élus par des élus et non par les citoyens.

• En quelques mots, la nature des valeurs que vous souhaitez apporter au sein de l’Assemblée Nationale.

Nous défendons les valeurs intemporelles, portées très haut par les St Barth et les St Martinois, d’attachement à nos racines, à la famille, au respect du travail, contre l’assistanat systématique, qui est la marque du socialisme : faire la charité… avec l’argent des autres.

Nous voulons revenir à un enseignement de qualité, de l’histoire des peuples, en particulier du nôtre, de la langue française d’abord et aussi des langues étrangères, des sciences exactes et de la morale qui puise son inspiration dans notre tradition gréco-­latine et judéo-­chrétienne

• Votre courte analyse du risque abstentionniste localement au regard des records que nous battons régulièrement.

L’abstention exprime le désintérêt des citoyens pour les discours creux, les promesses jamais tenues de nos politiciens. C’est à leur incompétence et leur désinvolture que l’on doit, par exemple, un taux de chômage de 30.5% à St Martin contre 11.4% à Sint Marteen, alors que les deux parties de l’île bénéficient des mêmes atouts.

Qui prend en compte l’insécurité qui gangrène St Martin, et qui commence à sévir de plus en plus à St Barth ?

Qui se soucie du récent ultimatum , lancé par l’Etat Islamique, ce 2 juin, qui promet, je cite “la destruction, par tous les moyens, de la France et des Français”, sachant que St Barth constitue une cible idéale, facile et symbolique, par l’argent qui y coule à flots, par le tourisme essentiellement américain et par l’empreinte judéo-­chrétienne qui caractérise nos îles ?

Profession-de-foi-Recto

Commenter avec Facebook

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.