Temps de lecture estimé : 3 minutes

Pas de grasse matinée pour les équipiers bénévoles de la Station des Sauveteurs en Mer (SNSM) de Saint-Martin qui sont appelés ce samedi matin 27 Mai à 9h10.

Le CROSS-AG (Centre régional opérationnel de surveillance et de secours Antilles- Guyane) nous demande de porter assistance à un voilier en difficulté, entre 15 et 20 miles à l’Ouest de Saint-Martin, qui a besoin d’un remorquage. Vu qu’il s’agit d’un voilier de 42 pieds et que la Rescue Star n’est pas vraiment faite pour ce genre d’interventions; il aurait semblé plus logique d’envoyer la vedette du Sea Rescue de la partie Hollandaise; mais ils ne sont pas disponibles…

Après un délai considérable dû aux embouteillages, la ville de Marigot étant bloquée à cause de la cérémonie de l’abolition de l’esclavage et les sauveteurs de la SNSM n’étant pas autorisés à utiliser des gyrophares, ceux-ci attendent comme tout le monde même quand il y a une véritable urgence.., la Rescue Star appareille à 10h10 avec 4 équipiers à bord.

Le CROSS nous transmet un point GPS; nous mettons cap sur cette position qui finalement s’avère être à 20 miles de la côte. Après une heure de route, la Rescue Star est sur zone près du voilier en difficulté; il y a un couple de canadiens à bord avec un chien et un chat ; ils sont partis depuis plusieurs jours; sont épuisés (fatigue + mal de mer) et ne peuvent pas continuer comme ça.

Leur moteur est tombé en panne (on apprendra plus tard qu’ils étaient en route pour Saint-Martin spécialement pour remplacer ce moteur!), les voiles sont en mauvais état et s’ils doivent tirer des bords jusqu’à Saint-Martin, ils n’y seront pas avant la tombée de la nuit. Ils demandent donc à être remorqués. Le propriétaire a préparé une patte d’oie, nous lui passons notre remorque, puis nous nous mettons en route pour Marina Fort Louis.

Il fait beau, peu de vent et peu de vagues, et on avance à 5-6 noeuds en moyenne.

Remorquage tranquille, juste long, et les équipiers ont faim ! Après 4 H de remorquage le voilier est mis en sécurité, à quai à Marina Fort Louis, à 15h10. Pas question pour nos équipiers d’aller déjeuner tout de suite par contre; car après 5 heures de route, on doit faire le plein d’essence; au cas où il y aurait un autre appel plus tard…

Retour à quai finalement à 15h50 pour nos équipiers affamés, après un samedi passé en mer pour porter assistance à des marins en difficulté parce que c’est notre mission de service à nous, sauveteurs en mer bénévoles !

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.