Temps de lecture estimé : 2 minutes

Selon les premières estimations, la République en Marche obtiendrait entre 32 et 33% des suffrages exprimés, soit en termes de projection à l’Assemblée entre 400 et 450 sièges (sur 577) porteurs d’une puissante recomposition du paysage politique global.

Ses principaux challengers obtiendraient respectivement environ :

– 21% pour l’alliance Les Républicains – UDI (entre 70 et 110 sièges)

– 14% pour le Front National (entre 1 et 5 sièges)

– 11% pour la France Insoumise

Vers un raz de marée LREM ?

Sans doute mais ce sera une marée de faible coefficient puisque ce premier tour est dominé avant tout par l’abstentionnisme et qu’à moins d’un second tour affichant une participation record, cela minimise la portée du succès.

En effet, l’abstention finale lors de ce premier tour devrait se situer dans une fourchette comprise entre 50 et 51%. Effet d’essoufflement, blasement face à la victoire annoncée de La République en Marche ou pur désintérêt de la part des électeurs ?

Quoiqu’il en soit, les chiffres de l’abstention de ce premier tour se posent comme un record depuis 1958, date des premières élections législatives de la Vème République tout comme la force du mouvement nouveau du Président Macron, La République en Marche.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.