Temps de lecture estimé : 6 minutes

Conforme à leurs premières déclarations, et la précision est de taille lorsque l’on voit à quel point certains politique tournent casaques au gré du vent, Michel Magras, sénateur de St Barthélemy et Bruno Magras, Président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, réitèrent leur soutien à la candidate LR, Claire Javois.


De Michel Magras

Chers Amis,

Je ne pouvais laisser la campagne se terminer sans vous adresser un message avant le second tour.

D’abord pour vous dire qu’en aucun cas, l’abstention ne peut être la gagnante de cette élection à Saint-Barthélemy. 

Jusqu’ici nous pouvions être fiers de nos taux de participation que bien des collectivités nous enviaient. 

Cela doit continuer, je vous demande de rester fidèles à notre culture du civisme.

En ce qui concerne les résultats du premier tour, bien sûr, ils m’ont déçu. 

Mais je ne m’y trompe pas, il n’y a pas eu de vague Macron à Saint-Barthélemy. 

La candidate en Marche, Inès Bouchaut-Choisy ne recueille que 400 voix environ sur 5 000 inscrits, bien qu’arrivée en tête. Pas de mobilisation, donc pas de vague.

Alors, à la veille du scrutin de samedi, je veux vous redire combien il est nécessaire pour notre statut de préserver la cohésion du triptyque collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Parlement. 

C’est ensemble que nous avons été forts pour régler la DGC, créer une caisse de Prévoyance sociale ou encore obtenir des exonérations de cotisations patronales renforcées pour le secteur touristique. 

Et cela peu importe que nous ayons été dans l’opposition au gouvernement. 

Nous devons donc continuer à rester unis pour poursuivre sur cette voie.

Regardons d’ailleurs les résultats des autres collectivités d’outre-mer. Personne ne peut ignorer ni minimiser l’ampleur du mouvement national derrière le Président de la République.

Or, dans les autres collectivités d’outre-mer non plus, pas de vague Macron en dépit d’une campagne menée activement dans chaque territoire par le coordinateur outre-mer En Marche !, Maxime Dubois, actuel directeur de campagne d’Inès Bouchaut-Choisy. 

Au contraire, les électeurs se déterminent par rapport à leur majorité locale. 

La Polynésie, la Nouvelle-Calédonie savent à quel point cette absence de cohésion a pu être déstabilisante localement. 

A Saint-Barthélemy et Saint-Martin, nous élisons un député pour la deuxième fois seulement. Appuyons-nous sur l’expérience des collectivités antérieures à la nôtre.

Comme nous, parce qu’elles fixent les règles sur leur territoire, parce que l’Etat intervient très peu, c’est la cohésion avec la majorité locale qui l’emporte. Elle doit l’emporter chez nous aussi.

Inès n’a cessé de tenir un double discours tout au long de la campagne. 

D’un côté, elle travaillerait avec les exécutifs et le sénateur, mais en tenant dans le même temps un discours offensif, voire agressif.

Comment penser qu’en s’étant opposée à nous deux campagnes de suite, une fois élue elle mettra ses désaccords de côté pour travailler dans le même sens que nous ? 

Ne soyons pas naïfs

Quand on est candidat aux législatives dans notre circonscription, le seul programme à mettre en œuvre au bénéfice des îles est celui de la majorité locale. 

Et qu’elle ne nous raconte pas qu’elle a toujours servi Saint-Barthélemy en s’investissant pour l’île. 

En se présentant comme une Saint-Martinoise « qui a réussi à Saint-Barthélemy » elle montre qu’elle s’est toujours servi de Saint-Barthélemy et qu’elle n’a pas servi l’île. 

Est-ce cela que nous voulons ?  

En confondant élection et nomination, Inès Bouchaut-Choisy nous accuse de vouloir conserver un « entre soi politique local » : a-t-on jamais vu majorité vouloir faire élire son opposition ? 

Non, nous ne nommerons pas le député, ce sont les électeurs, c’est-à-dire vous qui choisirez. 

Mais quand même, que l’on ne nous demande pas de faire campagne pour nos opposants ! L’entre soi et le sectarisme sont du côté de ceux qui dénigrent quand on n’est pas d’accord avec eux. 

Chers amis, vous le savez, je n’ai jamais été un militant de parti mais un homme au service de son île toujours respectueux du vote des Saint-Barths et des choix de la population.

Vous venez de réélire Bruno Magras à la tête de la Collectivité il y a à peine deux mois.

Je vous demande de rester fidèle à ce vote. 

Ne trahissez pas vos choix, ne trahissez pas votre Président et votre sénateur.

Pour toutes ces raisons, je vous invite à confirmer ce choix en votant et en faisant voter Claire Javois et sa suppléante Michelin Jacques     samedi prochain.

D’avance, je vous en remercie. 

Michel MAGRAS


De Bruno Magras

Electrices, Electeurs de Saint-Barthélemy,

Mes chers Concitoyens,

Samedi 17 juin, à l’occasion du second tour des élections législatives, nous sommes appelés aux urnes, pour élire la Députée qui saura le mieux défendre les intérêts de notre île.

Deux candidates sont en liste :

Madame Claire JAVOIS investie par Les Républicains et Madame  Inès BOUCHAUT, investie par LREM

Vous le savez, j’ai décidé d’apporter mon soutien à Madame Claire JAVOIS. Pourquoi ?

Parce que je crois à la cohérence des idées, à la sincérité des engagements et surtout à la fiabilité de mes interlocuteurs.

Je n’ai rien contre la personne d’Inès BOUCHAUT. J’ai contribué au lancement de ses activités à Saint-Barthélemy en approuvant sa nomination à la Direction du Comité Territorial du Tourisme, direction qu’elle n’assume plus depuis deux ans.

Cependant  chacun l’aura compris, Inès BOUCHAUT a décidé de s’associer à mes opposants pour combattre la politique des élus auxquels vous venez d’accorder votre confiance le 19 mars dernier.

Pire, chacun le sait, Inès BOUCHAUT  dispose d’un mentor : Un certain Monsieur Max DUBOIS !

Les habitants de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, veulent-ils que la politique législative de leurs deux Collectivités soit orientée par un Marionnettiste qui ne connait strictement rien à nos îles ? Pire, qui les méprise?

Mes Chers Concitoyens, vous avez été peu nombreux à vous déplacer samedi dernier.

Je vous invite donc à vous mobiliser et à vous rendre aux urnes samedi prochain. Je vous invite à nous apporter votre soutien, afin que nous puissions disposer à l’Assemblée nationale, d’une Députée, qui soit en phase avec l’Exécutif de notre Collectivité ainsi qu’avec notre Sénateur et qui soit en mesure de porter et de  défendre nos projets législatifs au sein de l’Hémicycle du Palais Bourbon. Votez pour la candidate qui sera à votre service, et non au service d’elle même.

Samedi, Votez et faîtes Voter pour le Tandem Claire JAVOIS et Micheline JACQUES

Je vous remercie,

Bruno  MAGRAS

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.