Temps de lecture estimé : 3 minutes

C’était un des gros sujets de la semaine, le changement radical de position de la candidate Marthe January dans le dos du parti qui l’a soutenu au premier tour. La réponse de ce dernier n’a pas tardée, elle est collégiale et cela n’augure rien de bon pour la cohésion du groupe d’opposition au Conseil Territorial, confirmant à demi-mot que Marthe January pourrait constituer une précieuse “prise de guerre” pour la majorité du Président Gibbs.

Le Mouvement pour la Justice et la prospérité, suite à sa réunion tenue le mardi 13 juin, tient à faire la mise au point suivante :

  • Le MJP a participé aux élections territoriales de mars 2017, contre le « team Daniel Gibbs ». Nous avons obtenu, en alliance avec le Hope Party,  4 sièges au Conseil Territorial : Louis Mussington, Marthe January, Bernadette Davis et Jules Charville.
  • – le MJP a choisi de soutenir la candidature de Monsieur Emmanuel MACRON, qui deviendra par la suite président de la République Française. Le candidat Les Républicains soutenu par l’exécutif local était éliminé de la scène nationale.
  • Le MJP, en toute logique à choisi de présenter une candidature aux législatives de juin 2017. Marthe January notre N°2 et Frantz GUMBS ont fait campagne sur la ligne suivante : si nous sommes élus, nous ferons parti de la majorité présidentielle. Et, de notoriété publique, il était convenu que si nous arrivions après Inès BOUCHAUT-CHOISY, nous la soutiendrions.
  • Marthe January, suite à une démarche non concertée avec le MJP, a rejoint l’équipe adverse, dès le lendemain du 1er tour.
  • Nous considérons que, le non respect de la parole, la pratique de l’opportunisme et  l’absence de conviction idéologique en politique sont des facteurs qui décrédibilisent La Politique et les politiciens.

Le bureau du MJP déclare conserver la ligne politique sur laquelle il est engagé depuis les élections territoriales, c’est-à-dire, en opposition à la majorité territoriale et en soutien au projet du président Macron.

En conséquence et en toute logique nous soutenons Inès CHOISY, candidate investie par le parti de La République En Marche, de Monsieur MACRON. Nous ne demandons rien en échange. Nous sommes en accord avec une bonne partie de son programme. Nous pensons que cette candidature représente aujourd’hui le meilleur intérêt de nos territoires. En effet, quel bénéfice pourrions-nous tirer d’un siège dans l’opposition nationale, au moment précis ou l’opportunité nous est offerte d’être représentés dans la majorité présidentielle. Nous affirmons que la candidate de Saint-Barth a autant de légitimité à être notre député, que Daniel Gibbs n’en avait.

Nous appelons tous les sympathisants du MJP à nous suivre dans notre démarche. Notre slogan de campagne reste plus que jamais valable : People First.

Le Bureau du MJP

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.