Temps de lecture estimé : 5 minutes

Naturellement cher lecteur, vous vous direz de prime abord “Évidemment, Fischer a un journal et il s’en sert pour faire passer ses idées.” et en cela vous n’aurez pas tout à fait tort. Mais pensez-vous qu’il ait besoin de disposer d’un espace qui soit sien pour pouvoir s’exprimer ? Dans la mesure où il a annoncé il y a quelques semaines sa volonté de voir naître un mouvement citoyen, les consœurs et les confères sauront aussi lui faire de l’espace… JPF reste un sujet local sujet au buzz, cette frénétique quête du média d’aujourd’hui !

Vous avez annoncé votre volonté de structurer prochainement un mouvement citoyen. Quelle est votre motivation et quels sont vos objectifs ?

J’ai décidé de structurer un mouvement citoyen dans la lignée des évènements passés: Guyane, élections, etc… où les grands vainqueurs sont l’abstentionnisme et les extrêmes. Si nous voulons que la démocratie ne soit pas escamotée, il faut recréer une force de militants. Le mouvement citoyen naît, l’Histoire le prouve, quand les pouvoirs politiques perdent leur crédibilité. Nous sommes à la veille d’une révolution, le mouvement Macron diffère seulement le temps… sauf s’il réussit  !

Ne pensez-vous pas que la COM dispose de suffisamment d’outils d’expression de la démocratie participative pour vouloir/ devoir en outre prêter une oreille à des mouvements citoyens ?

Le Mouvement Citoyen n’a aucune raison ni aucune légitimité pour se substituer aux organisations et institutions politiques. Nous serons des agitateurs d’idées, des relais citoyens, des incubateurs de civisme. Il y a trop de jeunes, de citoyens qui considèrent l’engagement politique et social comme une filière professionnelle. Le Mouvement Citoyen se définira comme une instance de réflexion mais pourra devenir mouvement de protestation…

En quoi ce mouvement sera-t-il différent des précédents ? Et que sont-ils devenus ?

Ce Mouvement sera différent car il se situe hors du temps électoral. Il veut poser un vrai débat sur les questions sociétales, de sécurité, de développement, etc.

Alternative Citoyenne a été la genèse de beaucoup d’idées à tel point que de nombreux candidats se sont inspirés de sa trame pour constituer leur programme. De même, de nombreux membres d’Alternative Citoyenne se sont retrouvés sur différentes listes, preuve que la réflexion était féconde.

Notre volonté n’est pas de devenir un parti politique et de postuler aux prochaines élections. Face aux échéances, face à la Collectivité, face à l’Etat, l’existence d’une organisation structurée qui s’investit et construit une pensée politique constitue un atout et un facteur de dialogue.

Comme vous l’avez dit, Alternative Citoyenne a su nourrir les programmes des prétendants aux territoriales et même participer à la formation de certains de nos élus… n’y a-t-il pas un risque ici d’amalgame qui laisserait penser au citoyen que Fischer prépare déjà 2022 ?

Je ne prétends ni ne souhaite une quelconque investiture. Ma vie de baroudeur m’a appris le sens de l’action et de la volonté.

Mon territoire n’est pas le simple espace saint-martinois. Le monde et la crise du monde doivent interpeller chaque citoyen. L’engagement de l’homme ne se limite pas aux frontières de son paillasson. Le renferment et l’égoïsme, la lâcheté des nations sont les vraie responsables de la guerre et des malheurs.

A nouveau, j’en appelle à ceux qui veulent construire une société plus ouverte avec l’ensemble des communautés, l’ensemble des citoyens quelle que soit leur origine. Ne pas réussir cette fusion, cet amalgame posera de sérieux problèmes à l’île demain.

Le Mouvement Citoyen ne sera pas l’antichambre des candidats, il s’inscrit dans la logique du renouvellement politique et du militantisme. Sans vouloir vexer personne, quelles sont les personnalités élues de Saint-Martin qui ont eu un cursus militant et une culture politique? La politique n’est pas une simple affaire de potion magique…

Vous dites vouloir à travers ce mouvement former et générer une nouvelle classe politique. En conséquence, ce mouvement sera-t-il ouvert à tous ou aurez vous des critères de sélection ?

Le Mouvement Citoyen sera ouvert toutes les personnes qui en accepteront la Charte et les valeurs: Tolérance, partage et solidarité. Ensuite, chacun pourra donner son avis, partager sa vision du monde. Le Mouvement ne sera pas statique et pourra fortement manifester sa volonté lorsque les faits ou les évènements l’imposeront.

Vous êtes très peu à Saint-Martin. Comment envisagez-vous le fonctionnement opérationnel de ce mouvement ?

Le fait d’être peu présent n’est pas un handicap. Les citoyens viendront pour l’importance ou la qualité des débats qui seront menés, pour l’importance des sujets.

Pensez-vous que je sois le seul à penser et à réfléchir à Saint-Martin? Ne pensez-vous pas que de nombreux citoyens souhaitent s’impliquer dans la vie sociale sans adhérer à un parti politique? De nombreuses personnes aimeraient exprimer leur avis, leurs opinions mais à travers quoi? Les professionnels de la politique, voire de la presse confisquent la parole au peuple. Ma volonté, c’est de la leur redonner .

Le fonctionnement opérationnel se fera sous une forme associative avec un bureau, des moyens, des militants, etc.  Je rappelle que nous ne sommes et ne serons ni un parti, ni une grosse caisse de résonance. Je crois encore et toujours en la vertu de la mobilisation du peuple.

Quelles sont les prochaines étapes, le calendrier ?

Nous lancerons un appel en juillet/ août pour une première séance avant la phase de structuration en septembre, ce qui ne nous empêchera pas de travailler entre-temps. Il ne s’agit pas d’un mouvement personnel, à visée électorale mais d’un mouvement de proposition, de réflexion voire d’action… qui pourra devenir, si nécessaire, un mouvement de défense du peuple car comme disait Nietzsche, “l’histoire appartient au vivant”…

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.