Temps de lecture estimé : 2 minutes

Si l’adoption d’un Budget supplémentaire est un exercice formel et usuel pour les collectivités, les points inscrits dans celui qui a été adopté jeudi dernier témoigne des priorités politiques de la majorité Gibbes au-delà de la gestion quotidienne à laquelle elle s’astreint depuis maintenant 3 mois, à savoir :

  • l’embellissement à hauteur de 300 00 euros consacrés au fleurissement et au réaménagement des espaces publics
  • la mise en tourisme du Fort Louis sur  un axe événementiel et commercial avec une première tranche estimée à plus de 900 000€
  • la mise à disposition de tablettes dans les écoles des quartiers prioritaires pour un montant de 50 000€ avec application d’une méthodologie tout à fait innovante dont seul le Conseiller Hamlet détient pour l’instant le secret.
  • l’anniversaire des 10 ans de la COM auquel 200 000€ (C’est le coup de l’organisation  du parlement réuni en Congrès au Château de Versailles du 3 juillet 2017 et accueillant outre le Président de la République, 577 députés et 348 sénateurs et leurs staff) ont été alloués sans conviction et “pour marquer le coup”

Sur ce dernier point, Louis Mussington pour l’opposition a noté son étonnement voire même sa désapprobation puisque selon lui, l’évolution statutaire a su prouver ses impacts négatifs pour le territoire et la population, allant même jusqu’à soutenir le fait qu’une consultation aujourd’hui verrait le NON l’emporter.

Au-delà de ces points financiers, le Président Gibbes a annoncé sa détermination à mettre en oeuvre plusieurs chantiers de fonds dont notamment:

  • la modernisation et la valorisation d’une administration “trouvée à bout de souffle” dans un souci “de bien-être, d’efficacité et de sécurité juridique.”
  • la réforme fiscale pour laquelle un appel à la concurrence est actuellement en cours pour des prestations s’étalant sur 45 mois et devant aboutir à un nouveau code des impôts
  • les travaux de définition de la stratégie touristique 2017-2027 et du futur schéma de développement économique
  • la révision du Plan d’Occupation des Sols qui devrait entrer en vigueur au mois de décembre et la reprise en main de l’épineux dossier des 50 pas géométriques
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.