Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est un classique après un changement de Président de la République et de Gouvernement, les nominations au Conseil des Ministres pleuvent et traduisent la volonté du gouvernement de renouvellement et d’une certaine maîtrise de la strate des représentants de l’Etat au delà des naturelles évolutions de carrière.

Depuis 2007, en dehors de Philippe CHOPIN qui aura marqué le territoire de son empreinte durant 3 ans et demi, les précédents préfets sont restés à Saint-Martin moins de deux ans et demi. Anne Laubies est en poste depuis mai 2015.
C’est ainsi que le dernier conseil des ministres a vu quelques mouvements opérés au niveau des représentants de l’état outre mer avec la nomination de M. Amaury de SAINT-QUENTIN, ex-préfet de Guadeloupe, comme préfet de la région Réunion, préfet de La Réunion et de M. Franck ROBINE, qui occupait les fonctions de directeur des services de la Région Pays de Loire, comme préfet de la région Martinique, préfet de la Martinique. Notons que Monsieur Robine fut aussi chef de cabinet de François Fillon lorsque ce dernier était 1er Ministre.


Un préfet est nommé et affecté à un poste territorial par décret signé du président de la République, en conseil des ministres (Article 13 de la Constitution française), et sur la proposition du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur. Le préfet est la représentation de l’État au niveau d’un département, d’une région. Il est chargé de la mise en œuvre des politiques publiques, son rôle va devenir l’organe de coordination des services de l’État et des politiques de l’État. Il a le pouvoir de contrôle de légalité des actes administratifs établis par les pouvoirs publics.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.