Bernadette Davis et Louis Mussington, Conseillers territoriaux de l’opposition MJP/Hope
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Il a donc convoqué la presse afin de nous faire part de son état d’esprit actuel. Après une minute de silence en mémoire de Aline Hanson, il a abordé plusieurs sujets qui selon lui ne doivent pas être mis de côté : 

Il est tout d’abord revenu sur l’attitude de la Députée Claire Javois qui s’est abstenue lors du vote de confiance au Gouvernement. Selon lui, elle aurait dû passer outre ses attaches politiques et voter pour. “C’est un choix non judicieux, non pragmatique et non réaliste” a-t-il déclaré. “Il aurait été préférable d’accompagner le Gouvernement dans son action pour le bien de Saint-Martin qui est dans une situation difficile, l’abstention préconisée par l’équipe en place ne nous est pas favorable.” (Claire Javois considère au contraire qu’en s’abstenant elle a démontré qu’elle n’était pas contre – voir ci contre )

Le second point abordé par Louis Mussington concerne le 10ème anniversaire de la COM. Tout en félicitant tous ceux qui se sont engagés dans ce processus à l’époque, il pose tout de même des questions qui lui paraissent essentielles : Quel est l’avenir de Saint-Martin ? Quelles sont les perspectives pour notre territoire ? Il est favorable à la modification de la loi organique qui n’est pas “un produit fini” et qui demande des ajustements, des mesures particulières pour les besoins spécifiques de l’île sont à mettre en place sans oublier une réorganisation des services de l’Etat puisque les directives viennent toujours de Basse-Terre tout comme l’essentiel des crédits budgétaires qui sont principalement dépensés en Guadeloupe. “L’Etat doit devenir un réel partenaire, il faut donc revoir la stratégie dans un effort consensuel, rien n’est possible sans une démarche collective” nous a-t-il dit.

D’ailleurs, à ce propos, une réunion avec le Président de la Collectivité Daniel Gibbes est prévue Jeudi 20 Juillet afin de lui faire part de ces projets que porte le MJP. Louis Mussington a précisé : “Nous n’avons pas la pleine maîtrise de notre développement, le Sénateur, le Député et le Président doivent participer à ce combat à nos côtés. Le MJP est prêt à s’associer à toute initiative dans ce sens et il faut une réelle volonté d’union pour répondre aux attente de la population.”

Le troisième point est un sujet qui tient à cœur à Louis Mussington puisqu’il s’agit de l’éducation avec plusieurs souhaits : le recrutement et la formation d’enseignants bilingues, l’apprentissage précoce des 2 langues (français et anglais) dans les écoles, la mise en valeur du patrimoine culturel et linguistique de Saint-Martin,  et enfin le développement d’un système universitaire du côté français pour permettre aux jeunes bacheliers de continuer leurs études sans quitter l’île; une solution envisagée serait d’ailleurs le rapprochement avec l’université de Sint-Maarten.

Le Président du MJP a rappelé que tous ces éléments se trouvaient déjà dans son programme lors de la dernière campagne électorale pour les élections territoriales, il a conclu en insistant sur le fait qu’il était absolument nécessaire de travailler ensemble avec l’actuelle majorité pour davantage de crédibilité: “L’union doit être le symbole de la solidité pour être mieux écouté.”

En aparté, Louis Mussington nous a confié que Marthe Ogoundele désirait actuellement prendre un peu de recul sans toutefois donner davantage de précisions au sujet de sa colistière qui, pour mémoire, s’était désolidarisée du MJP après avoir soutenu contre toute attente la candidature de la candidate LR aux législatives.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.