Ce pourrait être le titre d’un petit papier estival relatif aux vedettes et autres stars du petit écran qui n’auraient fait qu’une brève apparition…

Mais c’est en fait la question que l’on peut déjà se poser vis à vis de celles et ceux qui de février à juin se faisaient contorsionnistes pour vous convaincre de ce que leurs convictions étaient sincères et inscrites au plus profond de leur âme, leurs solutions meilleures que celles du voisins etc…

Le fait est que la plupart a déjà purement, et comme à l’accoutumée, disparu des radars, retournés qu’ils sont à leurs affaires courantes, ayant traversé ce moment de totale dedication au territoire à la vitesse du vent…

Ne subsistent en fait que ceux qui sont parvenus à accéder au fauteuil, fusse-t-il bien singulier et de l’opposition, car comme nous vous expliquions à l’époque, il est toujours préférable de concourir ou de prétendre à un modeste siège d’opposant même en se sachant perdant plutôt que de subir le retour à l’anonymat et à la pénombre.

C’est encore une fois assez dévalorisant pour la chose politique locale puisque l’on sait, et Daniel Gibbes a su le prouver, qu’exister et prétendre à la victoire passent par la capacité à travailler et à s’installer dans le temps. Ainsi, n’est-il pas regrettable que le territoire perde la portée des idées défendues par les 4 listes non représentées au Conseil Territorial ou par les 12 candidats infortunés aux législatives ?

En la matière, certains luttent pour exister et, non sans un clin d’oeil, nous vous épargnerons la “Minute de Géraldine”, candidate suppléante de Madame Chance Duzant aux élections législatives, tant son contenu laisse sans voix. Nous avions un temps pensé vous en livrer le contenu via notre site internet, mais… il se trouve que nous sommes aussi responsables de ce que nous publions et qu’en la matière, «LA MINUTE DE GÉRALDINE !» La Chronique Libre,  “LA PARTIE FRANCAISE: L’ENVERS DU DÉCOR DE SON HORIZON” vaut son pesant de cacahuètes, les fureteurs sauront trouver.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire