Temps de lecture estimé : 2 minutes

Vendredi 28 juillet, la Chambre territoriale des Comptes de Saint-Martin a rendu public son avis sur le budget primitif de la CTOS en jugeant irrecevable la saisine préfectorale sur le sujet.

Après l’avis du même acabit rendu en mai dernier vis-à-vis du budget de la CCI Saint Martin, cela porte donc à 2 le nombre de rejets infligés par la CTC à la Préfecture pour des motifs de délais de saisine tardifs.

De prime abord, les anti Etat feront des choux gras de ces 2 avis tandis que les esprits courts ou fatalistes se diront que même la Préfecture opère à Saint Martin sur un mode approximatif.

Toutefois, il ne faut pas prendre l’état et ses représentants pour une strate légère de notre société et du contrôle que celui-ci exerce sur les organismes publics locaux.

Il est évident qu’un, voire ici 2 gros titres, arguant du fait que la Préfecture s’est fourvoyée par deux fois pour des questions de délais dans une procédure de saisine de la CTC est attirant. Mais la démarche est forcément beaucoup plus fine de la part de l’Etat qui ne pouvait ignorer ces délais et, dès lors, on peut considérer que ces volontés avortées de saisine sont autant de coups de semonces adressés à nos décideurs pour que le budget 2018 de la CCISM comme de la CTOS (et de l’office de tourisme) soit plus en phase avec le droit.

Rappelons que les budgets 2017 des deux organismes ne sont pas imputables à la gouvernance Gibbs et qu’il est assez courtois de la part de l’état que de ne pas charger une gouvernance dont l’ordonnatrice nous a quittés (tout en ne chargeant pas en même temps une mule qui débute à peine sa traversée) même si CCISM et CTOS au travers de leur ordonnateurs propres ne peuvent être déresponsabilisés…

Ceci pourrait donc être considéré comme un message à peine subliminal adressé à ceux qui auront la responsabilité de la construction des budgets 2018… à défaut, les délais pourraient bien être parfaitement respectés cette fois !

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.