Temps de lecture estimé : 2 minutes

Alors que la nouvelle gouvernance affirme et démontre sa volonté de faire de la coopération un des piliers de sa mandature, volonté appuyée sur la nécessité et sur de véritables bonnes intentions, celle-ci continue d’être mise à mal par des montages qui ne jouissent malheureusement pas de précédent bordé par un cadre international “sécurisé”. 

Cette fois, c’est une forme de raz le bol exprimé par la direction de l’hôpital Louis-Constant Fleming, qui est en plein changement rappelons le, qui met en lumière la complexité et la difficulté de faire coexister voire coopérer des systèmes profondéments différents.

La mèche a été allumée la semaine dernière par l’excellent SMN News, site où l’on pouvait lire, en substance que les assurés SZV de Sint Maarten ne seraient plus en mesure de jouir de la prise en charge de leur police d’assurance, même en cas d’urgence, à l’hôpital Louis Constant Fleming et qu’ils devraient désormais s’acquitter directement de 75 € de frais de consultation ou d’une avance de 100 € en cas d’hospitalisation eu égard aux nouvelles règles mises en place par la direction de l’hôpital depuis le 24 Juillet, en réponse aux difficultés que vit le Centre Hospitalier à obtenir le recouvrement de certaines des factures des assurés SZV. Beaucoup d’intervenants dans ce dossier, beaucoup d’argent aussi, et notamment public, pour un sujet aussi scabreux et crucial que la santé.

En effet, là où le problème des autorités néerlandaises est posé sur la prise en charge médicale et hospitalière de ses ressortissants, là où l’angoisse du malade est d’avoir la garantie d’être soigné au plus près de chez lui et dans les meilleures conditions, là où la prérogative de l’hôpital est de se faire payer les soins prodigués, l’analyse de la mécanique coopérative déployée entre les deux territoires laisse percevoir des incidences et des répercussions que nous ne développerons pas ici et pas maintenant dans la mesure où des recours judiciaires ont été initiés d’un côté et qu’une réunion entre certains protagonistes est prévue ce jeudi 3 août, avec la garantie exprimée verbalement “que tout cela sera réglé avec SVZ”.

IR.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.