Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les parcours de santé répondent à une nomenclature d’autant plus complexe que pour ce qui concerne les collectivités de Saint Martin et Saint Barthélemy, ils restent fortement dépendants des instances et outils guadeloupéens.

Ainsi, sur nos territoires, le programme de dépistage des cancers est assumé par l’Association Guadeloupéenne pour le Dépistage des Cancers (AGWADEC). Récemment alertée par un taux important de tests d’assurés sociaux de Saint Martin et de Saint Barthélemy classés “non analysables” à cause notamment de délais d’acheminement trop longs, l’AGWADEC a pris contact avec le laboratoire en charge des analyses afin de trouver une alternative satisfaisante.

Et c’est là que l’association a été informée que les deux îles étaient en fait exclues du programme national de dépistage, la convention conclue entre la caisse nationale d’assurance maladie et le laboratoire ne mentionnant que la Guadeloupe. En conséquence, aucune organisation logistique (d’envois et de réexpédition des kits) n’a été prévue pour les îles du Nord qui pourtant dépendent de la caisse d’assurance maladie de la Guadeloupe.

L’AGWADEC a bien entendu saisi les autorités nationales et tous les intermédiaires (Institut National du Cancer, La Poste, le laboratoire) afin que les saint-martinois et les saint barths puissent être intégrés au DOCCR (Dépistage organisé du cancer colorectal), 3ème cancer le plus fréquent en France.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.