Temps de lecture estimé : 4 minutes

C’est une tradition que bien des saint-martinois ne manqueraient pour rien au monde, en phase parfaite avec notre image “d’îles festive” qui est un des piliers de l’attrait que nous sommes encore capables de développer au bénéfice du poumon de notre économie locale : le TOURISME !

D’ailleurs, aujourd’hui Lundi, la Friendly Island n’est fréquentée que par de rares individus qui n’ont sans doute pas été informés de cet événement incontournable.

Le premier Lundi du mois d’Août chacun sait que le point de rassemblement de toutes les petites Antilles, c’est la plage de Sandy Ground à Anguilla. C’est du moins ce  que l’on clame haut et fort et que confirmeront les milliers de personnes qui s’y sont rendues, du moins ceux qui s’en souviennent, car la beach-party qui s’enorgueillit d’être la plus importante de la Caraïbe est avant tout une “beer-party” agrémentée, il est vrai, de quelques scènes musicales sur lesquelles œuvrent des DJ’s pendant toute la durée des festivités.

SANS LES BATEAUX SAINT-MARTINOIS, PAS DE FÊTE !

S’il est vrai que des bateaux affluent d’un peu partout pour participer à cette grande journée mousse, pour la majorité d’entre eux, les navires présents sur le sable d’Anguilla viennent principalement de Simpson Bay d’où sont organisés les départs des charters pour August Monday. On dit même que sans cet apport de navires en provenance de la Friendly Island qui déversent les fêtards non-stop pendant plus de 24 heures, la fête serait bien plus triste et beaucoup moins fréquentée. Cette année encore, les premiers participants n’ont pas hésité pas à fouler le sol anguillais dès Samedi matin voire Vendredi soir pour les plus courageux qui resteront jusqu’à la dernière minute quitte à faire quelques allers-retours vers SXM pour prendre un peu de repos ou de ravitaillement monétaire en rabattant au passage quelques retardataires ou réfractaires à la bonne odeur du houblon fermenté.

ARNAQUE À L’EMBARQUEMENT

Les embarcations privées ou louées sont très nombreuses mais elles impliquent qu’au moins un membre de l’équipage reste à jeun pour ramener tout le monde à bon port (sur l’eau comme sur la route, celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas). Alors, pour pallier à cet inconvénient et ne pas se plier à la loi des empêcheurs de picoler en rond (dans l’eau), certains s’offrent les services de sociétés de transports leur garantissant un  moment de total relâchement en toute sécurité sans se soucier de l’état d’ébriété avancé dans lequel ils feront le voyage du retour. Malheureusement, des passeurs peu scrupuleux seront certainement encore dénoncés cette année par des clients trop peu méfiants qui auront réalisé trop tard que le capitaine a bu plus qu’eux ou qu’il a simplement oublié de venir les rechercher une fois la fête terminée. Les témoignages sont légion sur les réseaux sociaux mais certains se feront encore arnaquer cette année sans pouvoir donner suite car les gypsys de la mer auront disparu aussi vite qu’ils sont arrivés.

LE MONDIAL DE LA BIÈRE

Si August Monday est fêté chaque premier Lundi d’Août, c’est par un (heureux ?) hasard que la journée mondiale de la bière a été fixée le premier Vendredi de ce même mois, ce qui permet selon le calendrier, et c’est le cas cette année, de terminer le week-end comme on l’a commencé c’est à dire bien imbibé, voire complétement ivre, bref bourré !

C’est en 2008 qu’à la suite d’une soirée bien arrosée par ce breuvage que 4 californiens ont décidé de fêter la bière chaque année, la nouvelle s’est répandue à travers la planète pour devenir la journée mondiale de la bière dans de nombreux pays aux 4 coins de la terre (ou 8 selon la quantité ingurgitée).

LES FRANÇAIS À LA 23ème PLACE

Certains diront qu’à Saint-Martin, c’est la fête de la bière tous les jours, mais si sa consommation semble battre des records sur l’île, sachez que les plus grands buveurs de bière sont les Allemands avec 161 litres annuels par habitant suivis des Tchèques qui en consomment 157 litres par an et des Irlandais en troisième position avec seulement 141 litres par habitant. Les Français, petits joueurs, ne sont qu’à la 23ème place : 35 litres par an par habitant, mais afin de ne vexer personne rappelons qu’il s’agit là d’une moyenne et nous ne sommes pas persuadés que le territoire de Saint-Martin ait été pris en compte pour le calcul de ces statistiques.

La bière est la plus ancienne boisson alcoolisée connue au monde et la boisson la plus consommée après l’eau et le thé. Il est bien sûr recommandé de le faire avec modération, tout abus étant dangereux pour la santé.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.