Temps de lecture estimé : 3 minutes

Cela fait environ une semaine que la médiasphère s’est arrêtée sur… le transfert du joueur de foot Neymar à Paris pour la modique somme de 222 millions d’euros assortis d’un salaire annuel de 30 millions d’euros ! 

222 000 000 €, ce n’est que … – le montant de la réduction, par la loi dite d’adaptation de la société au vieillissement – ASV, de l’enveloppe publique allouée aux maisons de retraite – 7 fois le montant de l’économie annuelle que va réaliser le gouvernement sur les allocataires de l’APL – le besoin d’investissement pour que toute la population guyanaise puisse avoir accès à l’eau – plus de 10 fois le coût par an du RSA à Saint-Martin – 368 siècles de SMIC – 1,25 fois le budget annuel de la collectivité de Saint-Martin – Une bonne dizaine de lycées… – 20 stations d’épuration… etc
Les plus sportifs d’entre nous saluent ce nouveau record en espérant que demain les autres sports puissent faire l’objet d’autant d’attention, surtout pécuniaire. De l’autre côté, les plus politisés d’entre nous regrettent sans doute que la loi sur la moralisation de la vie publique n’étende pas ses mesures au monde footballistique. Pour autant, peu osent percer la bulle d’euphorie qui a absorbé Paris et assombrir la fête avec des calculs dont la bassesse heurterait la grandeur du jeu du prodige et des espoirs qu’il suscite.  Il paraît que le rêve n’a pas de prix et que quand on aime, on ne compte pas…

Pourtant, le montant de cette transaction représente bel et bien le coût de l’impasse que les médias opèrent depuis, se consacrant plus volontiers au “roi”, sur :

  • l’aggravement de la situation au Venezuela où Maduro a réussi à imposer son Assemblée constituante plénipotentiaire
  • les quelques 250 personnes (dont un soixante d’enfants) massacrées entre le 19 mars et le 19 juin en République démocratique du Congo
  • le 72ème anniversaire du premier bombardement atomique de l’Histoire : 140 000 morts en 1945 et le début d’une impossible cicatrisation pour les survivants…
  • la Corée du Nord qui poursuit le développement de son programme balistique et nucléaire malgré les sanctions de l’ONU
  • l’inquiétude de l’Organisation internationale pour les migrations vis-à-vis de l’augmentation du nombre de décès de migrants tentant de franchir la frontière mexicano-américaine
  • le “jour du dépassement” atteint le 2 août, date à laquelle l’humanité a consommé l’ensemble des ressources renouvelables par la Planète en une année.

1 NEYMAR = 700 000 personnes à l’abri de la sous-alimentation
Oui, nous vivons à crédit depuis la semaine dernière mais qu’à cela ne tienne, réjouissons nous, faisons la queue devant les boutiques du PSG mais surtout oublions que derrière ce remaniement sur l’échiquier des championnats de foot se joue une autre partie, remportée haut la main par le Qatar… qui multiplie depuis quelques mois sa présence (financière) à l’international en réponse au blocus économique et diplomatique imposé par l’Arabie Saoudite et ses alliés qui l’accusent de financer Daech.

Et c’est donc dans la ligne du “Soft Power” du cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, propriétaire du PSG que Neymar rejoint la flotte Qatari après le contrat de 11 milliards d’euros avec les Etats-Unis pour des avions de combat, et un autre avec l’Italie pour 5 milliards d’euros de navire de guerre.

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.