Temps de lecture estimé : 2 minutes

Il est de coutume de dire que la haute saison touristique prend fin aux alentours de fin Mars/début Avril, mais s’ils sont moins nombreux, les touristes sont toujours présents jusqu’à la fin des vacances d’été.

Afin de dresser un rapide bilan, nous avons rencontré Cyrille Treboute, l’actuel gérant du Kontiki à la Baie Orientale qui s’est plié à l’exercice sans réticence. D’après lui, la saison touristique 2016/2017 n’a pas été meilleure ou pire que les années précédentes, mais ce qui la caractérise c’est sa courbe de progression en dents de scie qui n’est pas chose courante.  Habituellement, les semaines qui précèdent la fin de l’année montent en puissance régulièrement avec un pic de fréquentation au moment des fêtes puis une progression régulière durant les mois de Janvier, Février et Mars.

UNE ANNÉE EN DENTS DE SCIE

Alors pourquoi cette soudaine irrégularité ? Les caprices de la météo ou les offres promotionnelles proposées par de nouvelles destinations seraient-elles en cause ?
Il semblerait que non, et une des explications avancées serait que la profusion d’élections présidentielles (et autres) aussi bien en France qu’aux Etats-Unis ait quelque peu perturbé les habitudes des vacanciers qui par crainte des résultats se seraient montrés plus prudents et donc plus frileux pour partir en congés. Cela dit, les périodes habituellement creuses comme le mois de Juin ont connu un regain de fréquentation, au contraire des mois de Juillet et Août qui n’ont pas été à la hauteur des espérances.

2017 / 2018, C’EST POUR DEMAIN

Pour conclure, cette saison touristique semble avoir été plutôt satisfaisante, mais ce n’est là qu’une tendance générale qui ne prend pas en compte les résultats au cas par cas. Les professionnels du tourisme réfléchissent déjà à la façon dont ils vont aborder la prochaine.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.