La rentrée, c’est un peu comme le nouvel an : on profite du moment pour faire quelques vœux. Naturellement, leur nature est en général en phase avec ce que l’on espère pour nos propres enfants et parmi les bonnes résolutions qui concernent de fait toute la famille, il ya le SPORT !

Pas forcément évident lorsque les baskets sont au placard depuis des mois voire des années, que l’emploi du temps n’offre que peu d’espace ou que la peur de souffrir vous susurre à l’oreille que c’est une très mauvaise idée. Toutefois, le sport étant une des clés de la santé durable, nous allons tenter de vous guider !

Quel Sport ?

Qui dit commencer un sport dit d’abord trouver un sport et vous avez sans doute en tête quelques uns d’entre eux, y compris certains qui vous apparaissent logiquement parce que vous en avez nourri d’excellents souvenirs. Si ce n’est pas le cas, l’offre est aujourd’hui réellement vaste et le secteur du sport est particulièrement créatif. Avant toute chose, il est intéressant de se poser les bonnes questions : le sport pour retrouver un souffle qui vous abandonne, perdre quelques kilos, évacuer le stress, redécouvrir la souplesse, atteindre la phase entre corps et esprit ou pour performer ? Le deuxième point, lorsque votre choix est fait, est de ne pas négliger l’aspect médical des choses, l’avis d’un médecin est plus que conseillé avant de reprendre une activité.

Savoir reprendre en douceur

Une fois que vous avez arrêté votre choix sur une discipline, il est important d’aborder le moment avec raison. Nous avons pour la plupart d’incroyables souvenirs construits en d’autres temps et qui sont riches de performances, de dépassement de soi etc… Revenir au sport avec ces souvenirs en tête est sans doute motivant mais c’est aussi relativement dangereux puisque ce temps n’est plus celui d’aujourd’hui et qu’il faudra psychologiquement accepter de ne pas laisser ces souvenirs apporter de la déception dans l’espoir nouveau.

Persévérer !

“no pain, no gain”, aucune formule ne résume mieux ce qu’est le sport. Quels que soient votre motivation et vos objectifs vis à vis de cette activité physique, le premier des principes est d’accepter de donner du temps au temps et de maintenir un seuil suffisant de motivation. On le sait, assez rapidement, tout sera prétexte à éviter cet endroit qui rime avec souffrance plus qu’avec performance et la balance aura tendance à confirmer que vous y perdez votre temps. Dans l’idéal, et parce que nous avons tous de temps en temps besoin d’un petit “coup de pied aux fesses”, il est intéressant que de pouvoir compter sur votre entourage qui peut servir de coach moral et vous inviter à ne rien lâcher !

Rien ne sert de courir

Rien de nouveau sur ce plan… MAIS… la reprise d’une activité sportive s’accompagne bien souvent de moments de frustrations réelles : “ce foutu corps ne devient pas ce que je voudrais alors que je me décarcasse 2 heures par semaine”. Les résultats s’inscrivent dans la durée, c’est un fait. Pour pallier ce sentiment négatif, il est important de parvenir à maintenir un aspect “plaisir” dans l’activité retenue et de SE FAIRE CONFIANCE. En effet, si vous avez eu un passé plus sportif que votre présent, votre corps va s’en souvenir par la force de l’habitude, croyez en un ex-sportif de haut niveau qui du terme n’en a gardé que le souvenir !

Engagez vous !

C’est aussi une des clefs de la motivation et de sa persistance : bien des activités sportives ont besoin d’encadrants ou de bénévoles. S’adonner au sport peut aussi et bien souvent ouvrir la porte à de nouvelles rencontres et de nouveaux centres d’investissements. Ne l’oublions pas, le sport est aussi un formidable liant social et le moyen de se rapprocher de ce “voisin’ que vous connaissez forcément de vue sans pour autant avoir trouvé le moyen de le connaître réellement. Sur un autre axe, bien des clubs locaux sont en demande de bénévoles qui assument aussi la vie de l’activité.

Avoir une bonne hygiène de vie !

“Je vais reprendre du dessert, je suis allé deux heures à la salle aujourd’hui.” Le piège ! Le retour à l’activité physique n’ouvre pas une ligne de crédit aux débordements, c’est même l’occasion de faire le ménage plus largement dans les habitudes qui vous ont mené à cette prise de décision importante pour vous et votre santé qu’est la reprise du sport. Deux axes majeurs sont à soigner en parallèle de ce moment : l’alimentation qui repose sur l’équilibre et la variété, et le sommeil dont on a tous trop souvent pris l’habitude de se passer à outrance ! Y’a plus qu’à…

IR

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here