Temps de lecture estimé : 4 minutes

Anne Laubies préfète de Saint-Martin et Saint Barthélemy a fait un point hier après midi sur la situation à propos du passage du cyclone Irma.

Alors que la vigilance rouge devrait être déclenchée Mardi en milieu de journée, les services de la préfecture font savoir que des renforts de la sécurité civile ont été envoyés par le Ministère de l’intérieur : 57 personnes spécialisées dans le déblaiement et la recherche de personnes en difficultés, accompagnées de chien et de matériel spécifique seront réparties à raison de 47 sur Saint-Martin et 10 sur Saint-Barth.

DES POMPIERS ET DES MILITAIRES

Un appui aux centres hospitaliers des 2 îles est également mis en place avec 2 hôpitaux mobiles et l’apport de 7 médecins supplémentaires pour parer à l’urgence. Des sapeurs pompiers de Guadeloupe viendront aussi prêter main-forte (10 à St-Martin et 4 à St-Barth). S’ajoutent à cela 30 militaires de Martinique et de Guyane qui viennent d’arriver avec le matériel approprié. L’appui de l’Armée sera renforcé par la venue d’avions et d’hélicoptères en provenance de métropole dès que le cyclone se sera éloigné.

Dès à présent, les ports sont fermés et plus aucune liaison maritime n’est assurée entre St-Martin, St-Barth et Anguilla, les aéroports de St-Bart et de Grand-Case devraient suivre le même chemin et leur fermeture dépendra de l’avancée du phénomène, vraisemblablement avant Mardi soir.

EAU, ÉLECTRICITÉ, INTERNET.

L’eau courante sera coupée Mardi à partir de 10h afin que le réseau de pompage de l’eau de mer ne soit pas obstrué par les mouvements de houle, ainsi il sera plus facile après vérification de reprendre la distribution aux particuliers assez rapidement. Il est donc important de faire quelques réserves suffisantes pour les 3 prochains jours.

Le réseau électrique risque fort lui aussi d’être endommagé si les pylônes viennent à céder sous les rafales de vent, toutefois, les secteurs de l’île fournis en électricité par réseau souterrain ne devraient pas subir de dommage.

Pour ce qui concerne internet et le téléphone, il est difficile de savoir si des coupures auront lieu mais c’est fort probable et à moins d’être équipé de téléphones et de lignes analogiques, il ne sera plus possible de communiquer avant quelque temps (sans davantage de précisions des services concernés). Le risque majeur pour ce qui relève d’internet serait la rupture du câble sous-marin qui nous assure la connexion au vaste monde.

TRIPLE EFFET

3 éléments sont à prendre en compte qui vont rendre le phénomène particulièrement dangereux : tout d’abord le fait que la mer soit actuellement très haute (+ d’1 mètre par rapport au niveau habituel), ensuite une houle cyclonique extrêmement forte (on attend des creux de 8 à 10 mètres),avec des vents soufflant à plus de 200 km/h de secteur Nord puis de secteur Sud-Est, enfin des précipitations prévues entre 100 et 300 mm qui vont entrainer des inondations dans les secteurs les plus bas de l’île de Saint-Martin, à savoir Sandy Ground, Baie Nettlé, Grand-Case, Marigot, Cul de Sac Baie Orientale et surtout Quartier d’Orléans qui demeure le secteur le plus dangereux.

En tout ce sont 11.000 personnes qui sont concernées et la Préfète insiste auprès des habitants pour qu’ils se mettent en sécurité auprès de leur famille ou chez des amis qui habiteraient dans des endroits surélevés. Une procédure d’évacuation d’office est envisagée et pourrait prendre effet en milieu de journée Mardi.

SÉCURITÉ ET SOLIDARITÉ.

Toute la population est invité à faire prendre d’une très grande prudence et des solutions d’hébergements provisoires sont actuellement étudiées par les Présidents Gibbes et Magras car les abris anticycloniques ne sont pas en quantité suffisante et leur capacité ne permet en aucun cas de pouvoir accueillir tous les citoyens qui pourraient être en danger.

 La préfète insiste sur un point primordial par un message à toute la population: « Pensez à vos vies, ne vous mettez pas en danger et assurez votre sécurité » avant d’ajouter « Pensez à rassurer vos proches en sachant que les communications risquent de ne plus exister pendant un certain temps ».

Des cellules de crises seront opérationnelles en Préfecture et dans les 2 Collectivités dès Mardi matin. Des communiqués officiels seront diffusés régulièrement tant que faire se peut sur les réseaux sociaux et sur le site officiel de la préfecture et des Collectivités ainsi que la presse locale.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.