Les habitants ont répondu nombreux à l’appel du Président Daniel Gibbes et bien avant l’heure prévue, ils étaient déjà là pour vivre ce moment symbolique et chargé d’émotions.

Sur le podium dressé place du marché, les musiciens n’ont pas attendu 10h pour commencer alors que la foule cherchait déjà à se faire une place à l’ombre sous les tentes installées tout autour de l’emplacement où se trouvait le kiosque avant avant qu’il ne soit emporté par Irma.

GOSPELS ET COMMUNION

A l’heure dite, une chorale a entamé une série de godspels qui a rapidement entrainé le public de plus en plus nombreux à chanter en chœur en suivant les paroles sur les écrans géants disposés de chaque côté de la scène. Les chants à la gloire de Jésus et de Dieu se sont ainsi succédés pendant plus d’une heure et demi, transformant ce rassemblement en une communion géante unissant la population dans un même élan de ferveur et de prière.

Mais même si la prestation du groupe était d’une qualité remarquable, on a toutefois pu noter quelques signes d’impatience dans l’assistance qui attendait surtout l’intervention de Daniel Gibbes, déjà présent sur le parvis et très sollicité par les habitants qui n’avaient de cesse de lui serrer la main et d’échanger quelques mots avec lui, certains ne retenant pas leurs larmes tout comme ceux qui retrouvaient ici par hasard un ami ou un voisin dont ils étaient sans nouvelles depuis un mois.

LES MOTS QU’ON ATTENDAIENT

Après les chants et l’hymne national de Saint-Martin, deux pasteurs se sont emparé des micros pour diffuser pendant 30 minutes leur message d’amour et de paix teinté de quelques remarques faisant allusion au comportement inacceptable de certains pendant la période difficile que nous avons vécu le mois dernier.

Puis, Daniel Gibbes entouré de quelques élus s’est enfin exprimé d’une voix qui ne cachait pas son émotion face à la cohésion et à l’unité de ses concitoyens qui n’ont pas économisé leurs applaudissements.

Parmi les phrases clé de sa courte intervention, nous avons pu noter des formules choc dont certains diront qu’elles étaient un peu « attendues » mais qui ont eu pour effet de galvaniser le public rassuré par de tels propos :

« Nous avons mis un genou à terre mais nous en avons un autre pour nous relever »

« Nous avons beaucoup perdu mais nous avons beaucoup appris »

« C’est aux Saint-Martinois de reconstruire leur île avec courage et détermination » 

Le président de la Collectivité n’a pas manqué de souligner combien il avait apprécié les nombreux messages de soutien qu’il a reçus, il a rendu hommage au courage des armées et des bénévoles présents sur le terrain depuis le passage de l’ouragan et à précisé que l’heure était à la relance économique de l’île et à sa reconstruction avec l’aide de l’Etat : « Je ne lâcherai rien » a-t-il affirmé.

« Nous avons surmonté cette épreuve, let’s make Saint-Martin smile again because Saint-Martin need to rise again ! »

 

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here