Il n’est forcément pas évident d’aborder ce premier Conseil Territorial post-Irma. Le monde a changé, notre monde. Beaucoup de choses se sont passées durant cette parenthèse imposée, beaucoup de choses forcément hors normes, impossible à appréhender avec la normalité qui rassure. Parmi ces choses, certaines sont louables, d’autres moins et ne seront jamais oubliées et surtout pas par les élus qui étaient hier assis là, autour de cette table et que nous avons tous vu dans des situations beaucoup moins rassurantes. C’est une phrase improbable en nos colonnes nous qui avons habituellement selon la rumeur “la critique facile”, mais ce Conseil Territorial avait quelque chose de rassurant en ce qu’il symbolisait le retour à une gouvernance “normale”.

En émotions

C’est une séance lourde d’émotions qui s’est déroulée hier, à l’Hôtel de la Collectivité, après les mois de pause imposée par Madame Irma. Chargée de l’émotion partagée de ceux qui ont vécu la crise ensemble ; de ceux qui ont fait ce qu’ils devaient ou pensaient devoir faire au regard de l’urgence, de toutes les urgences ; de ceux qui ont dépassé les clivages pour oeuvrer au seul diapason d’un territoire meurtri ; qui ont franchi leurs propres limites pour se mettre au service de la cause ; oubliant leurs états d’âme et leurs propres situations personnelles devant la détresse d’une population, d’une société, d’une terre. De cette émotion de ceux qui ont contenu ensemble leurs larmes, leurs colères et leur épuisement au profit du devoir, l’émotion de ceux qui ont vu et qui savent… et notamment que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.

En souvenirs

L’énonciation des noms des 11 victimes directes a ravivé de douloureux souvenirs qui se passent de commentaires. Irma a ainsi emporté avec elle :

  • DOYLE Olivier, Robert – 3 ans
  • LAURENCE Joyce, Ursula – 76 ans
  • BENJAMIN Renaldo, Alexis – 30 ans
  • CARTY Jeanne, Achille – 65 ans
  • LABIQUE Daniel, Nicaise – 55 ans
  • SALVARY Mélan, June – 64 ans
  • PRICE ELLIS David – 67 ans
  • BOWERS Arthur, Ernest – 52 ans
  • GARCIA Elena – 74 ans
  • CELUS Léana – 3 ans, portée disparue
  • Et un homme non identifié.

Il n’y a pas de polémique à nourrir ici vis à vis de cette liste officielle, même si comme vous nous avons pu recevoir de témoignages dignes de foi et malheureusement quelque peu discordants.

En chiffres

Le rappel en chiffres des conséquences du passage d’Irma sur notre territoire avait selon les termes même du Président de quoi “donner le vertige” :

  • 2,5 Mds € de dégâts pour les réalisations prioritaires dont 700 M pour les plus urgentes
  • 8 M€ pour le nettoyage et le déblaiement
  • 7000 départs
  • 10% des enseignants encore absents
  • des milliers de salariés risquent de se retrouver au chômage et sans ressources
  • des centaines d’entreprises au bord du dépôt de bilan
  • 2000 à 3000 habitants encore dans une situation d’urgence absolue

En décisions

Après avoir fait des points exhaustifs sur les actions menées par les services de la Collectivité durant la période d’urgence, les membres du Conseil ont pu débattre et statuer sur :

  • la création d’une commission ad’hoc pour la gestion des dons composée d’élus
  • une demande de la COM de dématérialiser le RSA sur le modèle de la carte prépayée adoptée par le Gouvernement pour l’aide exceptionnelle accordée aux particuliers
  • la stratégie touristique 2017-2020
  • la modification du Code du tourisme assortie de la création d’un Comité du tourisme (instance politique) et d’un Conseil du tourisme (instance technique)
  • les modalités de reconstruction :
    simplification des procédures administratives et suspension des autorisations d’urbanisme dans les zones à risques dans l’attente de la mise à jour de la carte des aléas
  • la préfiguration du plan d’aménagement et de développement de Saint-Martin

Tous ces points ont évidemment été adoptés à l’écrasante majorité de la Team Gibbs et feront l’objet d’analyses plus approfondies dans nos prochaines éditions.

En promesses

La conclusion de la déclaration générale du Président Gibbs a ouvert une fenêtre sur un avenir qu’il voudrait collaboratif et rayonnant : “Une page blanche est à écrire : c’est vertigineux certes, mais c’est un défi à la hauteur des Saint-Martinois que nous sommes ! Je souhaite que nous travaillions de concert, tous ensemble et au-delà des clivages partisans, pour faire renaître et réussir notre île. Car c’est aussi l’image même de Saint-Martin qui est à reconstruire : offrons au monde, l’image d’une île soudée et solidaire, dont les élus gouvernent animés par la même volonté chevillée au corps, de rendre toute sa fierté et sa richesse à leur territoire natal ou d’adoption. (…) Car il ne reste plus rien de notre île, mais peut-être finalement reste-t-il l’essentiel : l’envie d’être ensemble, de bâtir ensemble, de réussir ensemble.”

Le St Martin’s Week remercie ici les services de la Collectivité pour la diffusion “live” du Conseil Terrtiorial qui autorise le don d’ubiquité.

Pour autant, il fût intense et les décisions qui y ont été prises marquent à n’en pas douter les premiers pas réels de la nouvelle gouvernance sur le chemin de la politique pour laquelle la Team Gibbs a été élue avec toutefois ce drastique changement qu’a imposé Irma et un défi colossal à relever.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.