Temps de lecture estimé : 1 minute

En 1992, l’Union of Concerned Scientists et plus de 1 700 scientifiques indépendants, dont la majorité des lauréats de prix Nobel de sciences, co-signaient le “World Scientists Warning to Humanity” : une exhortation documentée à un plus grand respect de l’environnement, à une gestion plus rationnelle de la Terre “si nous voulons éviter de grandes misères humaines.” Dans ce manifeste, les scientifiques appelaient les gouvernements et les citoyens à “procéder d’urgence à des changements fondamentaux afin d’éviter une collision avec le monde naturel.”

25 ans plus, ils sont plus de 15 000 à lancer un deuxième avertissement dans la revue BioScience en ces mots “Il sera bientôt trop tard pour dévier de notre trajectoire vouée à l’échec”, graphiques à l’appui.

Sans vouloir paraître trop négatif ou alarmiste, il est regrettable de constater à quel point ce sujet reste désespérément absent du débat public et des préoccupations citoyennes.

Warning_article_with_supp_11-13-17
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.