Temps de lecture estimé : 3 minutes

Aux premières heures d’Irma et de Maria, les ouragans dévastateurs qui ont frappé les Caraïbes, l’Union européenne a exprimé sa solidarité en mobilisant ses instruments de réponse d’urgence et en offrant d’aider à reconstruire, dans le long terme, avec le soutien des fonds européens.

Nous avons désormais reçu la demande des autorités françaises de recevoir l’aide du Fonds de Solidarité de l’UE pour aider à reconstruire en Guadeloupe et surtout à Saint-Martin; aujourd’hui, la ministre française des Outre-mer Annick Girardin rencontrera mon collègue Pierre Moscovici pour lui remettre la demande en main propre.

Je m’en réjouis car cette demande, une fois analysée, nous permettra de prêter main forte à la population de Saint-Martin, avec une aide financière qui contribuera à rétablir infrastructures et services publics et à couvrir les coûts des dépenses d’urgence et de nettoyage.

Le soutien de l’Europe sera bientôt à l’œuvre sur l’île. Telle est la promesse que j’ai faite au Président de la collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, lors de la Conférence des Régions Ultrapériphériques en octobre, où nous avons présenté notre nouvelle stratégie pour un partenariat renforcé avec ces régions. Elle sera tenue, car aussi loin que les régions ultramarines puissent être du continent par la géographie, jamais elles n’ont été si proches, si intégrées, si européennes.

Pour autant nous n’oublions pas que ces régions s’inscrivent dans un voisinage particulier et, dans le cas de Saint-Martin, dans un véritable jumelage. Car Saint-Martin partage son île, et par là son destin, avec le territoire néerlandais de Sint-Maarten.

Saint-Martin et Sint-Maarten se rétabliront ensemble. Mon collègue le Commissaire Mimica, chargé du développement, a annoncé la semaine dernière un paquet d’investissement destiné à soutenir la reconstruction et la relance économique dans les états des Caraïbes affectés par la catastrophe, dont Sint-Maarten.

Par ailleurs nous annoncerons courant décembre comment nos programmes de coopération interrégionale, connus sous le nom d’Interreg, pourront eux aussi contribuer à l’effort, et notamment le programme spécifique qui lie Saint-Martin et Sint-Maarten.

L’Union européenne est aux côtés de ceux qui ont tout perdu, jusqu’à leurs rêves, dans la catastrophe. Pour reconstruire et se reconstruire, ils peuvent compter sur le soutien sincère et sans faille de l’Europe.

Corina Crețu


Le portefeuille de Corina Crețu

Un groupe de 28 commissaires, le collège, assume la direction politique de la Commission. Chaque commissaire est responsable de politiques spécifiques.

Corina Crețu est en charge de :

– Identifier comment les fonds structurels et d’investissement de l’UE peuvent être mieux orientés vers la création d’emploi et la croissance

– Prévenir la fraude budgétaire de l’UE en vérifiant la conformité de l’utilisation des fonds régionaux

– Superviser en permanence l’efficacité des dépenses vis à vis de l’objectif de croissance régionale

– Identifier comment les fonds structurels et d’investissement de l’UE peuvent contribuer à l’établissement d’une Union Européenne de l’Énergie et d’un Marché unique numérique

Corina Crețu est membre des équipes de projet suivantes :

– Emploi, croissance, investissement et compétitivité

– Marché unique numérique

– Union de l’énergie

– Euro & Dialogue social

– Amélioration de la réglementation et affaires interinstitutionnelles

– Budget & Ressources humaines

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.