L’opérateur historique qui depuis quelques temps essuie beaucoup de critiques de la part de ses clients mais aussi de ses concurrents locaux dans cette gestion de crise admet avoir quelque peu pêché en terme de communication locale… c’est pour pallier cela qu’une rencontre était organisée mercredi dernier à l’attention des médias. Si nous ne sommes pas friands de ces “moments presse” où l’on voudrait nous convaincre qu’un sujet constitue une information là où nous y voyons clairement une occasion de publicité “à l’œil”, dans le cas d’Orange, ce fût un peu différent puisque de la politique décidée par le groupe dans le cadre de la reconstruction de ses réseaux dépend aussi le développement de la plupart de nos opérateurs locaux qui s’appuient sur le réseau de l’opérateur historique pour développer leur propre offre.

“Nous avons priorisé le rétablissement des communications cellulaires”

C’est en effet l’axe pris par la société immédiatement après le passage d’Irma : remettre en fonction les antennes situées sur les points hauts le plus vite possible pour que les communication dîtes “voix” puisse être à nouveau établies.

A ce jour, l’opérateur affirme que 85% du territoire bénéficie d’une couverture et que 90% de ses abonnés ont été rétablis. Seuls deux antennes n’ont pas été remises en fonction pour le moment et le seront très rapidement, celle de la Savane et celle de Concordia, ce qui ne grève que peu la qualité des services.

En second lieu, nous avons rétabli la “data”

La data, c’est la 4G… c’est ce qui permet à votre cellulaire d’explorer le web et à la plupart des applications d’être fonctionnelles. Là encore, 9 clients sur 10 ont été rétablis et peuvent jouir de la 4G by Orange à des débits variables selon le positionnement géographique… il paraît même que les 100 Mega auraient été atteints dans un lieu que nous tiendrons secret du front de mer de Marigot !

Votre téléphone fixe, votre box… c’est plus compliqué

Sur le réseau cuivre, celui qui arrive chez vous, Orange est un peu plus embarrassé puisqu’une bonne part de ce réseau était aérien, supporté par les poteaux d’EDF et que bon nombre d’entre eux ne sont plus de ce monde. Actuellement, seuls 35% des abonnés fixe ont pu être raccordés et l’objectif de 50% avant noël devrait être atteint. Ceux là font partie des “chanceux”, de ceux desservis par un réseau cuivre enterré qui a donc pu être remis en fonction.

Sur ce plan, Orange a décidé de ne pas réinvestir localement dans la technologie cuivre maintenant un peu dépassée et surtout impossible à rétablir là où EDF même n’a pas opté pour la réimplantation de poteaux mais pour l’enfouissement. Ainsi, le choix stratégique de l’opérateur historique pour Saint-Martin s’est porté sur le déploiement de la fibre sur tout le territoire ! Cette décision a été actée il y a quelques semaines.

Saint-Martin tout fibre, un modèle quasi unique

C’est en tout cas ce qu’affirme Frédéric Jarjat en charge de la reconstruction pour Saint-Martin du réseau. Une seule ville métropolitaine dispose d’un réseau entièrement fibre, Palaiseau, Saint-Martin sera donc un modèle dans le genre. La fibre pour le territoire c’est une sacrée bonne nouvelle puisqu’en terme de désenclavement, on ne peut espérer beaucoup mieux.

Avec une offre de connexion qui pourra aller jusqu’à 100 Mega, c’est la porte ouverte à tout un panel de développements économiques et sociétaux, des nouvelles technologies en passant par les applications médicales, les campus universitaires en vidéoconférence etc etc… Oui, mais la fibre c’est pour quand ? Le déploiement total devrait être terminé dans 18 à 24 mois en commençant pas le remplacement du réseau cuivre orange enterré pour poursuivre ensuite par la pose de fibre au fur et à mesure des travaux d’enfouissement planifiés par la Collectivité et les autres opérateurs de réseau. Naturellement, durant ces 18 à 24 mois, l’offre fibre commencera sa montée en puissance et les opérateurs locaux auront comme par le passé pour le cuivre, la possibilité d’exploiter le réseau de l’opérateur historique.

La fibre progressivement pendant 18 à 24 mois ? Et en attendant ?

En attendant et au cas par cas, en fonction de vos besoins, de votre position géographique etc etc Orange va s’atteler à développer des offres 4G spécifiques qui ne devraient pas tarder à être dévoilées. Mais comme le dit très justement Frédéric Jarjat, “La 4G n’est pas là pour remplacer le fixe.”, ainsi sera-t-il possible pour les abonnés qui ne peuvent être rétablis “cuivre” et qui doivent patienter avant de voir arriver la fibre de disposer d’une offre dite “radio” qui permettra de jouir du téléphone fixe, de la télé by Orange et d’internet. Cette offre sera disponible dans 3 à 4 mois.

Quoiqu’il en soit, vous pouvez déjà expliquer et signaler votre cas au 3900 qui en fonction de celui-ci vous orientera vers la solution la plus adaptée à vos besoins. Ensuite, le passage en boutique s’impose. Si celle-ci n’est encore pour le moment ouverte que le matin tant l’affluence est importante et le traitement des dossiers chronophage, les horaires d’ouverture classiques ne devraient pas tarder à s’imposer à nouveau.

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.