Ministère16 Déc. 2017

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail en déplacement à Saint-Martin annonce des mesures concrètes suite à l’ouragan Irma…

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, en déplacement dans les Antilles françaises du 14 au 18 décembre, en Guadeloupe, à Saint Martin et en Martinique est allée à la rencontre des acteurs régionaux de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’insertion et de l’apprentissage, elle a également échangé avec des jeunes et des demandeurs d’emploi.

A Saint Martin, elle a annoncé cinq mesures concrètes et opérationnelles pour aider les Saint-Martinois à faire redémarrer l’activité économique et le maintien ou la création d’emplois :

1 – Adaptation exceptionnelle des règles de l’activité partielle pour Saint Martin

D’abord, les entreprises pourront exceptionnellement bénéficier d’une aide supérieure à 1000 heures d’activité partielle par salarié, afin de faire la jonction avec la saison prochaine.

Ensuite, les salariés de ces entreprises auront accès à un plan exceptionnel de formation, grâce à la mobilisation des OPCA, et permettant le maintien du salaire à 100%, sans aucun coût pour l’entreprise.

Ainsi, cette période de très faible activité sera utilisée pour préparer l’avenir et la croissance de demain.

J’ai décidé en étroite collaboration avec la Collectivité d’adapter très rapidement les règles et les programmes, gérés par le ministère du travail, nécessaires au contexte spécifique de St Martin pour mieux répondre aux défis et aux besoins de court et long terme des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des entreprises. Le but est de pouvoir transformer cette crise en opportunité pour préparer l’avenir. a déclaré Muriel Pénicaud.

2 – Exonération du financement du contrat de sécurisation professionnelle pour les entreprises

Les entreprises qui doivent licencier pour motif économique des salariés seront, en lien avec l’Unedic, exonérées du financement du contrat de sécurisation professionnelle. Cela permettra de sauver plusieurs entreprises et plusieurs centaines d’emplois dans l’île.

3 – Adaptation temporaire du droit du travail

Le Gouvernement déposera plusieurs amendements au projet de loi de ratification des ordonnances au mois de janvier afin d’adapter temporairement le droit du travail à la situation de Saint Martin et favoriser ainsi la reprise de l’activité économique et le respect des droits des salariés.

4 – Création d’un centre de formation d’apprentis

Le ministère du travail souhaite aider la collectivité de Saint Martin à créer un CFA dédié aux métiers du tourisme.

Ce CFA permettra de former des jeunes Saint-Martinois afin qu’ils puissent travailler à Saint- Martin en répondant aux besoins en compétences des entreprises, qui pourront en même temps monter en gamme.

NDLR : cette annonce a fait grand bruit puisque Saint-Martin dispose déjà d’un CFA et le décalage tend à conforter l’idée que les visions ministérielles sur Saint-Martin sont parfois tronquées. Quoiqu’il en soit et même si l’effort est fait localement pour comprendre qu’il s’agira d’un renforcement de l’existant, la baisse de crédibilité est là.

5 – Renforcement des moyens du service public de l’emploi

Une unité territoriale de la DIECCTE sera créée à Saint Martin, bénéficiant de deux personnes à temps plein.

Une antenne dédiée à la jeunesse sera créée à Pôle emploi, couvrant l’ensemble des problématiques comme la santé ou le logement, en lien avec la Collectivité.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire