Temps de lecture estimé : 2 minutes

Dans la continuité de la très bonne coopération locale entre les parquets de Basse-Terre (et parquet détaché à St martin) et de Sint Maarten, un jeune Saint-Martinois de 22 ans, qui venait de purger une peine de prison de 2 ans à SINT MAARTEN pour des faits de vol commis en partie hollandaise, vient d’être remis par les autorités néerlandaises à la demande des autorités françaises qui ont demandé son extradition.

Celui-ci doit en effet  répondre d’une condamnation de 6 ans d’emprisonnement prononcée à son encontre pour deux vols aggravés d’avril 2015 (agressions d’automobilistes  par des individus armés et cagoulés) , avec délivrance d’un mandat d’arrêt qui avait fait l’objet d’une diffusion internationale, sur le fondement de la convention européenne d’extradition de 1957.

Placé sous écrou extraditionnel depuis novembre dernier à Sint Maarten, il a consenti à son retour en France et la la gendarmerie (peloton de la garde républicaine et section de recherches) est allée le chercher à Philipsburg, et le KPSM les a escortés jusqu’à la frontière, puis ses droits lui ont été notifiés et il a été présenté au parquet qui lui a notifié le mandat d’arrêt et la condamnation en lui indiquant qu’il pouvait faire appel , et il a été transféré en Guadeloupe pour être écroué à la maison d’arrêt de Basse-Terre.

Les délinquants recherchés de part et d’autre de l’Ile de Saint-Martin ne peuvent espérer l’impunité en franchissant la frontière

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.