Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le Président Daniel Gibbs et la vice-présidente Annick Pétrus, en charge de l’Education, ont reçu les représentants des syndicats enseignants SNUIPT-FSU, ce jeudi 22 mars à l’hôtel de la Collectivité, suite au mouvement de grève national relayé à Saint-Martin.

Cet échange constructif avec les représentants des enseignants a permis de faire le point sur la situation des établissements scolaires, 6 mois après Irma. Le Président Gibbs a tenu en préambule à rappeler l’urgence de la situation à laquelle la collectivité doit faire face, avec 95% des bâtiments publics endommagés par l’ouragan (dont trois établissements à reconstruire et 18 à remettre en état) et des moyens financiers limités pour réaliser ces opérations.

Les écoles ayant payé un lourd tribut, le Président a indiqué qu’il avait fait de la reconstruction des établissements scolaires et des infrastructures sportives sa priorité de l’année 2018. Madame Pétrus a rappelé de son côté que depuis IRMA, les équipes de la COM ont œuvré sans relâche pour remettre les écoles en état d’accueillir les élèves et pour supprimer les rotations horaires dans la majorité des écoles. Un calendrier de travaux a été acté par la collectivité afin de rénover l’ensemble des établissements avant la rentrée de septembre. Les marchés cadres ont été passés, les travaux débuteront pendant les vacances de Pâques pour s’achever au mois d’août. La Collectivité agira au mieux avec les moyens financiers dont elle dispose. Des rencontres sont programmées avec l’ensemble des établissements scolaires pour entretenir le dialogue.

Sur la question des rotations horaires dans le 1er degré, toujours effectives dans les écoles de Grand Case et de Sandy Ground, les élus ont indiqué avoir rencontré les parents d’élèves et les directeurs d’établissements en présence des représentants du rectorat et de l’éducation nationale, pour trouver des solutions adaptées. Les rotations seront supprimées à Grand Case dès la rentrée des vacances de Pâques, elles seront maintenues jusqu’à fin juin dans les écoles de Sandy Ground avec l’accord des parents.

Les représentants syndicaux ont assuré le président de leur soutien, leur objectif étant in fine le même : une rentrée des classes de septembre optimale avec au bout la réussite des élèves.

Le Président qui s’inscrit dans un travail partenarial s’est par ailleurs engagé à tenir régulièrement informés les représentants syndicaux de l’avancée des travaux dans les écoles pour favoriser un dialogue permanent jusqu’à la rentrée de septembre.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.