Le Président de la République Emmanuel MACRON, lors de sa récente visite à Saint-Martin, a annoncé la nomination de l’Adjoint du Recteur à St martin en tant que Vice-Recteur des Iles du Nord. Stupeur au sein de la communauté scolaire des Iles du Nord !!!! 

Cette annonce tant attendue est arrivée mais avec un grand questionnement sur l’heureux promu… Si c’est celui auquel nous pensons, dont la présence sur le terrain est aussi rare qu’un nègre aux yeux bleus, l’île de Saint-Martin serait belle et bien devenue une terre de promotion pour flibustier.

Jugez-en vous-même : arrivé en qualité d’IA-IPR, il devient dans la foulée Représentant du Recteur dans les Iles du Nord, DAASEN, puis aujourd’hui probablement intronisé Vice-Recteur par Macron, tout cela en moins de quatre ans. Pendant toutes ces années d’absence, nous nous posons légitimement la question de son efficacité sur le territoire des Iles du Nord. Nous voilà revenus au temps des Rois Fainéants !!!! 

Le Recteur FOURAR est subitement absent depuis cette déclaration. Lui si prompt à communiquer, par son silence a-t-il atteint son objectif : tout faire pour se débarrasser de Saint- Martin et de Saint-Barthélemy afin de continuer tranquillement ces virées touristiques qu’il nous fait partager sur les réseaux sociaux ? Ou ne s’est-il rendu compte que cette rentrée soit une réussite à Saint-Martin qu’à travers des interventions télévisuelles ? Vous avez dit remarquable ou farniente ?

Cette vieille revendication de la Collectivité Territoriale de Saint-Martin, satisfaite aujourd’hui, suscite toutefois quelques interrogations. En effet, le Vice-Recteur est responsable d’un service déconcentré de l Etat, en l’occurrence l’Education nationale, sous l’autorité du représentant de l’Etat dans la COM. Il assume en outre l’administration de l’Education Nationale, et représente le Ministre de l’Education Nationale au sein de cette entité COM. Alors quid de la présence actuelle du Recteur FOURAR à Saint-Martin ? Quelle administration pour ce Vice-Recteur ? Quel budget sera alloué à cette nouvelle entité ? Quelle articulation est prévue entre le Rectorat de la Guadeloupe, la COM de Saint-Martin et la nouvelle institution ? A l’heure où l’Etat supprime des postes de fonctionnaires dans toutes les académies, quels moyens humains seront mis à la disposition de cette nouvelle administration ?

La communauté scolaire et la Collectivité Territoriale de Saint-Martin doivent s’emparer de toutes ces questions afin que cette annonce ne soit pas une coquille vide. Les fonctionnaires saint-martinois sont les mieux placés pour déterminer les besoins de leur île, et doivent ainsi participer à toutes les promotions et ne plus accepter que d’autres, venus de contrées lointaines, viennent leur imposer leurs agissements.

Soyez sûrs que le syndicat Administration & Intendance – UNSA apportera toute la vigilance nécessaire pour ce que cette nouvelle administration obtienne les moyens indispensables à son bon fonctionnement, et sera présent aux côtés des fonctionnaires saint-martinois pour la défense de leurs intérêts !!!!! 

 ADMINISTRER EST UN METIER QUI NE S’IMPROVISE PAS 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.