Monsieur Steven Patrick, Vice-président en charge du développement durable et madame Pascale Alix-Laborde, Conseillère territoriale en charge de l’environnement ont représenté la Collectivité de Saint-Martin au 2ème Forum de l’énergie propre pour les îles européennes à Lanzarote du 4 au 6 novembre.

Organisé par le secrétariat de l’énergie propre pour les îles, en partenariat avec la Commission européenne et le gouvernement des Canaries, ce Forum s’inscrit dans le cadre de l’initiative de l’énergie propre pour les îles européennes. Il a réuni l’ensemble des acteurs publics et privés du secteur, ainsi que les représentants politiques des îles et le Directeur général de la DG énergie de la Commission européenne, M. Dominique Ristori.

La Déclaration politique de mai 2017 signée à Malte entre la Commission européenne et 14 États membres de l’UE, dont la France, a lancé cette initiative qui découle du paquet « une énergie propre pour tous les Européens ». Partant du constat que les îles disposent d’importants atouts mais aussi d’enjeux en matière de transition énergétique, l’initiative vise à fournir un cadre afin d’appuyer les îles européennes dans cette transition, à travers notamment la mise en place d’un secrétariat

Lors du Forum un atelier spécifiquement dédié aux Régions ultrapériphériques a permis aux RUP d’évoquer leurs ambitions énergétiques à l’horizon 2020 et au-delà, leurs projets à venir (projets d’éolien, de voitures électriques, de géothermie, de solaire et bien d’autres) ainsi que les initiatives déjà mises en œuvre sur le terrain. Elles ont réaffirmé leur engagement à promouvoir le développement de sources d’énergie propres en jouant un rôle moteur dans l’initiative de l’énergie propre pour les îles.

Lors de son allocution, la conseillère territoriale Pascale Alix-Laborde a présenté le contexte et les perspectives de la Collectivité de Saint-Martin en matière d’énergie durable en rappelant l’importance de faire une politique de notre climat face aux effets néfastes du changement climatique, impliquant ainsi de disposer d’une politique énergétique ambitieuse et innovante conciliant accessibilité, notamment tarifaire, autonomie énergétique et sécurisation des approvisionnements.

Forte de son ambition de devenir un modèle en matière d’énergie propre à l’instar des autres RUP, la Collectivité de Saint-Martin a présenté plusieurs projets dont la mise en place d’ici 2020 d’une centrale photovoltaïque produisant 7260 MW /an soit une consommation annuelle de 10% de la population ; le projet d’interconnexion géothermique entre les Leewards islands porté par Saint-Martin dans le cadre du programme européen Interreg-Caraibes. Un projet qui prévoit à ce stade l’initiation d’études de faisabilité.

D’autres mesures envisagées ont également été mentionnées telles que le remplacement des véhicules de service de la Collectivité par des véhicules électriques, l’utilisation de voitures électriques grâce à des bornes gratuites et la création d’écoquartiers en partenariat avec les habitants pour la mise en œuvre de bonnes pratiques sur la gestion du sol, de l’eau, du transport et des énergies.

Cette intervention était aussi l’occasion de remercier l’Union Européenne pour son soutien et de lui rappeler la nécessité de prévoir des dispositions spécifiques pour les RUP avec des financements dédiés en vue d’accompagner ces régions dans le développement d’énergies nouvelles. Le 6 novembre les participants ont visité une usine de dessalement productrice également d’énergie propre. Ce forum qui sera renouvelé a permis de renforcer la visibilité des RUP et de permettre un réseautage de partenaires potentiels.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.