Véritable enjeu pour Saint-Martin, le tourisme est un secteur essentiel pour l’économie. Moins connu que le tourisme familial, le tourisme d’affaires est en pleine expansion dans le monde.

Ce segment de marché regroupe toute l’industrie des rencontres et évènements professionnels que souhaitent organiser les entreprises, pour  rassembler un groupe de personnes, autour d’un objectif de motivation. Il peut s’agir d’une entreprise qui souhaite proposer une meilleure relation client ou communication interne et externe motivante autour de thématiques culturelles, sportives, nature etc. Saint-Martin a donc intérêt à devenir un terrain de jeu pour les entreprises car elle a beaucoup à offrir en termes d’installations et de dépaysement.

Persuadés du potentiel de l’île, sur ce segment de marché, le Responsable du Service Tourisme d’Affaires de l’Office de Tourisme, Ricardo Bethel, accompagné de la Responsable du Belmond Hôtel La Samanna, Janet Wilbur se sont rendus du 27 au 30 octobre 2018, au « Global Incentive Summit » à Carthagène en Colombie.

Lors de ce salon, ils ont pu rencontrer une quarantaine de personnes, spécialisées dans les voyages de motivation de groupes.

Les acheteurs et décideurs rencontrés, se sont montrés très intéressés par l’île de Saint-Martin, au regard de la nouvelle offre touristique et de la diversification des infrastructures.

En effet, Ricardo Bethel et Janet Wilbur ont présenté les réouvertures d’établissements, les nouveautés, les innovations, les activités. Un point global a été fait sur les différentes capacités d’accueil ainsi que sur les prestations de luxe dans le tourisme d’affaires. Saint-Martin a donc de sérieux atouts avec une qualité hôtelière renouvelée et variée. L’île doit miser sur ce tourisme, les retombées sont potentiellement importantes et peuvent entrainer aussi le développement des secteurs du transport et du commerce, dans cet élan positif.

Les acheteurs spécialisés dans le tourisme d’affaires sont toujours à la recherche de nouvelles destinations, de nouveaux établissements. Ils ont également besoin d’être rassurés,la sécurité étant la préoccupation première des voyageurs.

Dans cette optique réaliste, l’Office de Tourisme a participé début novembre, au Sommetsur la gestion des crises dans les voyages internationaux, l’ITCMS, à Londres. L’ITCMS rassemble des personnalités du monde entier, des politiciens, des professionnels des relations publiques et des assurances, des journalistes, des experts en assistance et en gestion de crise, qui partagent les meilleures pratiques, discutent des menaces émergentes et des stratégies de communication.

Les crises devenant la nouvelle norme, il est devenu évident qu’il incombait au secteur des voyages et du tourisme de déterminer ce qui pouvait être fait pour améliorer la confiance du voyageur mondial ainsi que la résilience des entreprises et des destinations. A ce titre, Saint-Martin a servi d’exemple et a permis de nourrir le débat, avec le passage de l’ouragan Irma.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.