Temps de lecture estimé : 13 minutes

Chers amis,

Comme je l’ai expliqué hier soir à Grand Case, j’ai souhaité cette année présenter mes vœux sous un tout nouveau format en allant dans les quartiers.

Par cette initiative, je veux vous assurer du lien qui unit la collectivité et ses administrés et de notre volonté politique de porter des projets structurants pour les quartiers et qui puissent améliorer votre cadre de vie.

Je l’ai annoncé, 2019 sera une année de concrétisations de nos ambitions ; nos premiers projets verront le jour, c’est pourquoi j’ai voulu donner ce signal fort en venant jusqu’à vous pour vous présenter ceux qui seront réalisés dans votre quartier.

Je me réjouis donc de vous accueillir ici sur le site de la station Organica, une station de traitement des eaux, nouvelle génération, dont je vous parlerai tout à l’heure.

C’est un lieu insolite, mais ô combien symbolique et surtout révélateur de la transformation environnementale que nous devons initier à Saint-Martin.

******************

My dear friends,  

Before going forward and presenting my political plan for 2019 in French quarter, I would like to associate my vice-presidents and my territorial councilors to extend our best wishes for the New Year.

I want to extend my wishes of health, happiness and prosperity to the people of French Quarter, to our business professionals and the entire population of St Martin.

As I said, 2019 must be a year of achievements. 2018 allowed us to launch reconstruction projects, both public and private, and to prepare the foundations for economic development.

This work is done and we must now move forward and start building new projects. We have worked tirelessly to accomplish these goals and I know that together we will succeed.

We are politically in charge for a 5 years mandate and we have committed to a program of achievements.

I will not draw up the traditional list of what has been done or not done yet … I will have time to do it later. Tonight, I want to talk about the future.

Despite the obstacles, despite the slow progress that disrupted the resilience of our territory, we fought together to help Saint-Martin smile again.

Today, the reconstruction is on track, even if the task is still considerable to achieve.

Of course, I think of those who are going through difficult times, who are still trying to get their life back after Irma. I encourage them to go forward and to have faith in the future.

******************

Je sais que vous attendez beaucoup de vos élus, de la Collectivité, et que vous avez parfois l’impression que les choses n’avancent pas assez vite. Cette frustration, je la partage, nous la partageons avec mon équipe. Et nous mettons tout en œuvre pour y remédier.

Cette année, j’ai décidé de passer plus de temps sur le terrain pour échanger plus souvent avec vous. J’ai demandé à mes équipes rapprochées, notamment mon Cabinet, de travailler dans ce sens.

J’ai ainsi décidé d’organiser des réunions chez l’habitant sur une période de 3 mois, au rythme de 1 à 2 réunions par semaine à Quartier d’Orléans, Sandy Ground et Grand Case.

Ces réunions seront organisées en 3 parties :

  • Expliquer comment fonctionne la COM
  • Les projets du quartier pour 2019 et 2020
  • Questions-réponses

Ces échanges pourront se tenir chez des personnes volontaires à travers le réseau des élus dans un premier temps ou dans un restaurant du quartier avec une vingtaine de participants. Je vous en reparlerai le moment venu.

Je le rappelle aussi : ma porte, celles de mes vice-présidents et de mes collaborateurs sont toujours ouvertes.

Je crois que tout le monde a aujourd’hui compris ce qui a freiné la reconstruction :

  • D’abord le manque de moyens financiers dans le secteur public comme dans le secteur privé d’ailleurs !
  • La flambée des prix de la reconstruction qui contraint nos administrés à attendre de trouver le budget pour réaliser leur projet
  • Et pour ce qui est des services publics – Etat comme collectivité – le sous-dimensionnement des services, le manque de cadres expérimentés pour mener à bien cette phase intense de reconstruction. 

Chers amis,

2019 nous ouvre ses bras, et nous allons saisir les opportunités.

Alors que nous poursuivons les chantiers de remise en état du territoire, nous porterons devant vous cette année des projets concrets dans chaque quartier pour améliorer votre cadre de vie.

Trois priorités se présentent à nous cette année :

Premièrement, nous devons terminer la remise en état des infrastructures publiques : la rénovation des établissements scolaires, des réseaux, le lancement de la construction du collège 900 et la requalification du collège de Quartier d’Orléans.

Tous ces chantiers sont en bonne voie, n’en déplaise – là aussi – aux pessimistes chroniques. On avance.

J’entends également que nous portions une attention particulière à la propreté de l’espace public et à l’état de la voirie. La population devra s’impliquer à nos côtés, car les pouvoirs publics ne peuvent porter à eux seuls cette charge.

Nous mettrons également en place des partenariats avec les associations d’insertion pour l’embauche des jeunes au service du nettoyage et de l’embellissement du territoire.

Je veux que les quartiers soient propres, embellis par des programmes de fleurissement et je souhaite que les jeunes du secteur de Quartier d’Orléans y participent pleinement. Lorsque le dispositif sera ouvert, nous vous le ferons savoir.

Un mot sur la propreté, je constate qu’il y a encore beaucoup trop d’épaves de véhicules à Quartier d’Orléans et ailleurs. Je vais remobiliser les services de la collectivité pour renforcer la campagne de collecte dans ce secteur, mais je vous rappelle aussi que le dispositif de ramassage des carcasses – les VHU – est en place et qu’il vous suffit de contacter le service Environnement pour demander leur enlèvement.

Il y a quelques formalités légales à remplir mais c’est un service entièrement gratuit pour vous, car il est financé par la collectivité.

Pour ce qui est des chiffres, 1700 carcasses ramassées et traitées en 2018, pour un coût global de 480 000€.

J’en profite pour rappeler qu’en 2018, la collectivité a investi 18 millions d’euros dans le déblaiement et le nettoyage de l’île. C’est un montant considérable – je dirais même exceptionnel pour une collectivité de 35 000 habitants.

Ce travail effectué, il me paraît aujourd’hui indispensable d’entretenir la propreté de nos quartiers et chaque citoyen a son rôle à jouer. On ne peut pas continuer à se plaindre du manque de propreté, sans apporter sa propre participation. Il doit y avoir une véritable prise de conscience car pour une île touristique comme la nôtre, l’image que nous renvoyons est primordiale.

En tout cas, la Collectivité prend sa part de responsabilité et œuvre pour une île propre et accueillante.

Deuxièmement, il va falloir concrétiser les projets de développement validés par les commissions d’élus en 2018. Nombreux sont les projets qui ont fait l’objet d’études dans les services.

L’année 2019 verra la concrétisation de ces réalisations notamment celles liées au développement économique et touristique de Saint-Martin – je pense à Marigot et Grand Case mais je pense aussi aux projets de services publics de proximité à Quartier d’Orléans et à Sandy Ground.

Troisièmement, nous allons développer les politiques publiques d’accompagnement des Saint-Martinois et de nos entreprises.

En matière de nouvelles politiques publiques, je souhaite en priorité que nous renforcions dans les mois à venir l’accompagnement des jeunes saint-martinois vers la formation, l’accès à l’emploi et l’insertion. Nous devons aller plus loin dans ces domaines, car c’est une attente forte de la population.

La collectivité lancera très prochainement sous l’égide de ma vice-présidente Annick Pétrus, le premier volet du Programme Territorial de Formation Professionnelle (PTFP) qui comporteplus de 30 axes de formation, de la simple formation de remise à niveau à la formation qualifiante et diplômante.

La priorité sera également donnée à la mise en place d’une politique en faveur du logementà Saint-Martin, notamment pour l’accès à la propriété.

La situation actuelle n’est plus tenable avec une hausse indécente des prix des logements. Nous devons trouver des solutions efficaces.

Parmi les pistes, nous avons décidé il y a quelques mois de la mise en place d’un plan local de l’habitat à Saint Martin chargé de donner une feuille de route quantitative et qualitative pour la construction de logements sur le territoire.

Parallèlement d’ici le 15 février, nous publierons l’appel d’offre visant à sélectionner le cabinet qui nous accompagnera pour la mise en place du Saint-Martin Urban Plan. Il s’agira d’un Plan Local d’Urbanisme concerté avec la population et adapté aux besoins du territoire pour la prochaine décennie, qui sera sous l’autorité de mon vice-président Steven PATRICK.

Enfin, avec mes collègues, nous comptons sur cette nouvelle année pour donner une impulsion à l’action publique en faveur du développement économique.

Nous l’avons décidé avec mes vice-présidents Valérie DAMASEAU et Yawo NYUIADZI, nous devons nous donner les moyens nécessaires pour la relance de notre destination touristique, l’attractivité du territoire et l’accompagnement de nos acteurs économiques.

Compte tenu du travail à réaliser, nous sommes conscients avec mon équipe que nous devons rester raisonnables en proposant des projets ambitieux mais réalistes et surtout réalisables !

Les projets dont je vous parle aujourd’hui sont travaillés, avancés, validés et financés. Ils ont vocation à améliorer le cadre de vie des habitants et à participer à la relance du territoire.

J’ai donc grand plaisir à vous réunir ce soir pour ce moment de partage ici à Quartier d’Orléans, dans un lieu qui comme je le disais tout à l’heure est singulier pour une cérémonie de vœux, mais qui reflète parfaitement notre engagement pour la préservation de l’environnement.

Je pense bien sûr au projet de base de loisir de l’étang aux poissons juste derrière nous, dont cette station nouvelle génération fait partie intégrante.

Nous nous sommes placés à l’intérieur de la structure pour des questions pratiques et de logistique, mais en réalité le projet pour Quartier d’Orléans est bien plus vaste et s’étend jusqu’à l’embouchure.

Il comprend la réhabilitation du plateau sportif de Spring Orléans aujourd’hui achevée, la création d’un parc paysager et de loisirs autour de l’étang aux Poissons, et l’aménagement de la station de traitement des eaux usées (STEU) où nous nous trouvons.

*******************

We want to have in French Quarter a real leisure Center and landscape park for educational purposes around the development of the new sewage station « Organica » and around the Pond.

The idea is to create a leisure center whose perimeter includes the sports complex and water treatment plant, as far as the Fish Pond.

A lanscaped garden will be created and irrigated with the water from Organica tretament plant. This leisure park will comprise a community center, a senior citizen center, a public park, snack bar, sports and wellness activities.

There will also be a playground, picnic areas and a zone for street workouts as well as tables for dominoes, a medicinal plant garden, restrooms and parking lot.

The nautical base will provide visitors with the use of kayaks ans paddleboards to discover the Fish Pond. Mountain bikes will be avalaible for off-road adventures.

Consultations will begin this year, with the completion of the work scheduled for 2020.

***************************

Depuis quelques mois nous travaillons à la reconstruction du stade Thelbert CARTI. Un architecte est missionné et a rendu sa première programmation.

Avec mes Vice-présidents, nous avons tenu à repenser l’ensemble de cette infrastructure non seulement pour y accueillir les sportifs mais aussi pour apporter des services publics de proximité aux habitants de Quartier d’Orléans.

Notre ambition pour ce site est d’y mutualiser les services à la population, en développement la Maison des services au public qui rencontre un franc succès, et de proposer une structure culturelle et éducative pour nos jeunes.

Bien entendu, tout cela ne se fera pas sur 2019. La phase la plus urgente pour cette année étant de rendre de nouveau opérationnel le terrain de foot.

Concernant le collège de Quartier d’Orléans, nous nous sommes fixés comme objectif en partenariat avec les équipes chargés de la reconstruction auprès de l’Education nationale, de saisir l’opportunité d’une rénovation/reconstruction de cet équipement scolaire.

5 millions d’euros seront en effet engagés dans cette opération sur 2 années. Nous tentons de programmer le début de ce chantier pour 2019.

Enfin, Mesdames et Messieurs les présidents d’association, je tiens à vous renouveler ma confiance et vous annonce que l’appel à projets 2019 pour le contrat de ville a été publié hier.

Avec ma collègue Sofia CARTI nous comptons sur vous cette année pour être forces de propositions cette année, notamment en faveur de notre jeunesse et de son accès à l’emploi ou à l’entreprenariat.

************************

Un mot sur la station Organica, qui a été construite par le groupement MSE et qui sera inaugurée au mois de mai prochain.

MSE est représenté ce soir par monsieur Thierry PETIGANT, je le salue publiquement car il a facilité notre présence ici ce soir et je l’en remercie.

Je salue également le président RIBOUD et ses équipes de l’EEASM, ainsi que monsieur Jean-Marie GIACONE directeur de la SAUR, notre nouveau gestionnaire de l’eau, qui nous font l’honneur d’être parmi nous ce soir.

Quartier d’Orléans a la chance d’être équipé d’une station très innovante, capable de traiter 18 000 équivalents habitant, depuis la frontière de Belle plaine jusqu’à Grand Case L’Espérance. La station est déjà en fonction, elle traite environ 9000 équivalents habitant, ce qui nous laisse de la marge de progression pour les années à venir.

La Collectivité et son établissement des Eaux ont fait le choix de la solution ORGANICA qui est un excellent système de traitement, et qui va surtout nous permettre de réaliser des économies d’exploitation tout en respectant les normes environnementales en matière de rejet des eaux usées.

La station sera un lieu de découverte pédagogique pour les Scolaires et le grand public qui pourront venir découvrir ce concept innovant qui consiste à utiliser des plantes pour le traitement des eaux.

Par cette initiative, nous souhaitons sensibiliser les usagers et les enfants à l‘importance du traitement de l’eau et du développement durable de notre territoire.

C’est une réalisation très prometteuse, car elle a vocation à attirer la curiosité et l’intérêt de la population et à nous permettre en tant qu’institution à valoriser notre politique environnementale.

Voilà ce que je tenais à vous dire ce soir.

*********************

Just to conclude : My message is a message of sharing with my population. We are working hard for the interest of St. Martin and I want it to be clear for everybody.

As we say : When people throw stones at you, it is because you are a fruit full tree. Don’t stoop down to their level by throwing back the stones, but throw them your fruits so the seeds of yourself may inspire them to change their ways.  

So, let’s work together to build a peaceful St. Martin, a place where our people can find their own way of life (in the full respect of everyone freedom.)

Happy new year ! I wish you all the best ! Stay strong and long live to our sweet saint-martin land ! 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.